Les salariés réclament l'application de la convention collective :

Mayotte : grève au port de Longoni, menaces de blocage de l'économie


Publié / Actualisé
Les salariés de la SAS Mayotte Channel Gateway (MCG) ont décidé ce mardi 22 avril 2014 de mettre à exécution leurs menaces de grève, bloquant le port de Longoni, à Mayotte. Ils revendiquent l'application de la convention collective nationale unifiée (CCNU), un bras de fer durant depuis novembre 2013 et la reprise de la gestion du Port par la MCG, sa présidente Ida Nel craignant un conflit de longue durée et un blocage de l'économie.
Les salariés de la SAS Mayotte Channel Gateway (MCG) ont décidé ce mardi 22 avril 2014 de mettre à exécution leurs menaces de grève, bloquant le port de Longoni, à Mayotte. Ils revendiquent l'application de la convention collective nationale unifiée (CCNU), un bras de fer durant depuis novembre 2013 et la reprise de la gestion du Port par la MCG, sa présidente Ida Nel craignant un conflit de longue durée et un blocage de l'économie.

"Remplissez vos frigos parce que ça risque de durer !" Voilà le message lancé à la population ce vendredi 18 avril par Ida Nel, la présidente de la SAS Mayotte Channel Gateway. Car selon France Mayotte matin, elle n’entend pas céder aux revendications des salariés, qui réclament "l’application pure et simple de la convention collective nationale unifiée, l’application puer et simple de la grille salariale de la CCNU, le respect du contrat de délégation de service public, ainsi que l’application pure et simple des accords antérieurs".

"Le blocage est marqué et aujourd’hui le dialogue social est rompu, le temps des négociations est fini pour passer à l’épreuve de force. À ce petit jeu, c’est l’économie tout entière et la population qui risquent de payer le prix fort", écrit le quotidien mahorais.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !