Congrès académique du SNALC/FGAF :

Les réformes scolaires au coeur des débats


Publié / Actualisé
C'est à l'université du Tampon que le SNALC/FGAF (Syndicat national des lycées et collèges / Fédération générale autonome des fonctionnaires) a organisé ce jeudi 24 avril 2014 son 30ème congrès académique. 350 professeurs se sont réunis dans l'amphithéâtre Olympe de Gouge pour aborder notamment - avec le syndicat national des écoles - la question des rythmes scolaires. Une réforme "coûteuse, pédagogiquement inefficace et inégalitaire", d'après le syndicat, malgré "l'assouplissement" promis par Benoît Hamon, le nouveau ministre de l'éducation nationale. Pour sa part, le SNE a présenté une pétition signée par plus de 70 000 personnes. (photo D.R.)
C'est à l'université du Tampon que le SNALC/FGAF (Syndicat national des lycées et collèges / Fédération générale autonome des fonctionnaires) a organisé ce jeudi 24 avril 2014 son 30ème congrès académique. 350 professeurs se sont réunis dans l'amphithéâtre Olympe de Gouge pour aborder notamment - avec le syndicat national des écoles - la question des rythmes scolaires. Une réforme "coûteuse, pédagogiquement inefficace et inégalitaire", d'après le syndicat, malgré "l'assouplissement" promis par Benoît Hamon, le nouveau ministre de l'éducation nationale. Pour sa part, le SNE a présenté une pétition signée par plus de 70 000 personnes. (photo D.R.)

Lors du congrès, les participants ont également échangé au sujets des " décrets 50 ", encadrant le temps de service des enseignants. "Loin de la polémique" - en référence aux querelles intersyndicales - le SNALC/FGAF "a mis en exergue ses points positifs et les points qui soulèvent des réserves oppositions."

Dernier chantier discuté par les professeurs, celui de la refondation de l’école. "Le SNALC/FGAF a insisté sur son action dans les commissions représentatives et notamment au Comité Technique Académique pour proposer une réelle refondation de l’école par une réforme ambitieuse du  collège, prenant en compte les diversités de rythmes d'apprentissage des élèves, les choix de ces derniers et compétences valorisées dans une initiation à la voie professionnelle", précise le syndicat dans un communiqué.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !