Élections européennes :

Les jeunes candidats centristes à la rencontre du monde agricole


Publié / Actualisé
Ce dimanche 11 mai 2014, Audrey de Fondaumière et Yanick Dindjian, deux des trois candidats investis par l'UDI-MoDem pour les élections européennes (secteur Océan Indien), se sont rendus à la foire agricole de Bras-Panon. L'occasion d'évoquer avec les exploitants la politique agricole menée par l'Union européenne.
Ce dimanche 11 mai 2014, Audrey de Fondaumière et Yanick Dindjian, deux des trois candidats investis par l'UDI-MoDem pour les élections européennes (secteur Océan Indien), se sont rendus à la foire agricole de Bras-Panon. L'occasion d'évoquer avec les exploitants la politique agricole menée par l'Union européenne.

Avant d’affronter le suffrage universel le dimanche 25 mai, la jeune garde centriste fait ses premières armes sur le terrain. Audrey de Fondaumière (31 ans) et Yanick Dindjian (34 ans) – qui seront accompagnés de la Mahoraise Afidati M’Kadara pour le secteur Océan Indien – se sont frottés dimanche 11 mai aux problématiques agricoles lors de la foire de Bras-Panon.

"L’objectif était d’aller à la rencontre des professionnels du monde agricole afin d’échanger sur les enjeux liés à la prochaine programmation des fonds structurels européens", soulignent les deux jeunes candidats de l’alliance UDI-MoDem. "C’était également l’occasion pour nous de conforter nos certitudes sur les propositions concrètes que nous portons en termes de structuration et de valorisation des filières par une aide plus ambitieuse à travers la constitution de coopératives notamment", ajoutent-ils.

Audrey de Fondaumière et Yanick Dindjian mettent notamment l’accent sur l’agriculture biologique, "un modèle que nous défendons pour notre consommation locale". "Ce type de cultures doit être soutenu et son accès au marché des collectivités simplifié", estiment-ils.

Ce passage à Bras-Panon était également l’occasion d’évoquer la question sucrière. "Il est plus que nécessaire que l’Europe abonde des fonds en faveur de la recherche et développement en matière de valorisation des autres produits de la canne. Nous avons inventé le procédé consistant en l’utilisation pertinente de la bagasse. Désormais, il est vital d’explorer le champ des possibles pour des débouchés nouveaux", affirment les deux candidats centristes.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

R I P O S T E, Posté
Bien triste tout cela , des inconnus avec la certitude de faire - 5% le 25 Mai prochain .
La redactrice , Posté
Bonjour,

Tres bien.
Ces candidats soulignent bien les sujets preocuppants de la Reunion.
Cependant, quelles sont les solutions concrètes que vous irez exposer à l'Europe ?
Tout cela m'a l'air bien abstrait !