Signature de deux accords-cadres entre l'État et le CIRAD :

Recherche agronomique : vers une plateforme régionale de l'océan Indien


Publié / Actualisé
Ce jeudi 5 juin 2014 à la préfecture, deux accords-cadres avec le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) ont été signés en présence du préfet Jean-Luc Marx et du président directeur général du CIRAD, Michel Eddi. L'un d'eux concerne notamment la mise en place d'une plateforme régionale de recherche agronomique pour le développement en partenariat avec la Commission de l'océan indien (COI).
Ce jeudi 5 juin 2014 à la préfecture, deux accords-cadres avec le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) ont été signés en présence du préfet Jean-Luc Marx et du président directeur général du CIRAD, Michel Eddi. L'un d'eux concerne notamment la mise en place d'une plateforme régionale de recherche agronomique pour le développement en partenariat avec la Commission de l'océan indien (COI).

Dans le cadre des activités de recherche à La Réunion, la première convention signée ce jeudi en préfecture insiste sur les modalités de partenariat du CIRAD avec l'Etat et le conseil régional. "Cet accord concrétise notre volonté de développer le secteur agricole et économique. Un grand pas est franchi aujourd'hui", s’est félicité le préfet.

Après avoir renforcé leurs liens, il s’agissait surtout pour l’Etat et le CIRAD de se tourner vers la coopération régionale, avec la signature d’une deuxième convention avec la COI visant à la mise en place d’une plateforme régionale de recherche agronomique pour le développement (PReRAD). Une décision  prise en avril 2014 "dans le but de renforcer la compétitivité des nos îles", a souligné la représentante de la Commission de l’océan Indien.

La base principale de cette plateforme sera le CIRAD de La Réunion. Elle constituée de quatre dispositif majeurs pour la recherche et l’innovation. Les recherches seront tournés vers les axes suivants : santé animale et humaine, biodiversité, santé végétale, ou encore système agro-alimentaires. "A partir des travaux que l’on conduit ici à La Réunion, on est capable de développer une action de partenariat scientifique à l’échelle régionale avec les membres de la COI présents dans la zone", a insisté Michel Eddi.

Ce projet ambitieux permettra de répondre aux grandes problématiques régionales dans le domaine de l’agronomie, l’agro-alimentaire et la biodiversité, mais aussi de mobiliser les différents acteurs locaux et régionaux et d’en favoriser l’action conjointe et collective. "À travers cette plateforme commune, il s’agit de créer des lieux d’animations et de programmation conjointe sur des sujets collectifs et communs ayant vocation à servir au développement agricole et économique des territoires de la région, et faire en sorte que la recherche puisse y contribuer", a souligné le président du CIRAD, qui jouera dans la mise en place de cette plateforme le rôle d’agrégateur et d’animateur pour assurer ce travail en réseau sur des thématiques communes.

Pour la Commission de l’océan Indien, cette plateforme régionale n’est qu’un "point d’étape", qui mènera à la signature d’un mémorandum d'entente (MoU) avec l’IRD (Institut de recherche pour le développement), prévue au deuxième semestre 2014 avec pour objectif d’aboutir à un grand observatoire de l’océan Indien. L’objectif final étant de créer un pôle d’excellence Recherche-Éducation réunissant l’ensemble des partenaires des différentes îles membres de la COI.

Coralie Georget pour www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !