Maurice :

Deux personnes détenues pour trafic de drogue transférées en France


Publié / Actualisé
Détenus à Maurice depuis quelques années pour trafic d'héroïne et de Subutex, Les français Thomas Carlo Pedraza et Julia Ména Anatré Hamu vont être transférés dans des prisons françaises, annonce, ce vendredi 5 septembre 2014, le site d'information lexpress.mu. Des négociations en ce sens avaient été "entamées l'année dernière entre le Premier ministre Navin Ramgoolam et son homologue français Manuel Valls, du temps où celui-ci était ministre de l'Intérieur" ont donc porté leurs fruits, précise le site (Capture d'écran du site www.lexpress.mu)
Détenus à Maurice depuis quelques années pour trafic d'héroïne et de Subutex, Les français Thomas Carlo Pedraza et Julia Ména Anatré Hamu vont être transférés dans des prisons françaises, annonce, ce vendredi 5 septembre 2014, le site d'information lexpress.mu. Des négociations en ce sens avaient été "entamées l'année dernière entre le Premier ministre Navin Ramgoolam et son homologue français Manuel Valls, du temps où celui-ci était ministre de l'Intérieur" ont donc porté leurs fruits, précise le site (Capture d'écran du site www.lexpress.mu)

La procédure de transfert a été compliquée pour ces prisonniers condamnés pour trafic de Subutex. "La raison étant que ce substitut à l’héroïne est considéré comme une drogue dure à Maurice" alors qu'il est classifié comme un médicament en France" note lexpress.mu.

Thomas Carlo Pedraza avait été arrêté le 30 juin 2011 en possession de milliers de cachets de Subutex évalués à environ 70 000 euros. "Cet habitant de Bobigny (région parisienne – ndlr) a été condamné en mars dernier à 14 ans de prison malgré ses aveux de culpabilité, son cancer du larynx et le fait qu’il soit en fin de vie à cause d’une maladie incurable. Des démarches pour qu’il soit transféré au plus vite avaient été enclenchées depuis des mois, en vain" souligne lexpress.mu. Désormais, il "pourra être aux côtés des siens" note le site.

La seconde détenue, Julia Ména Anatré Hamu, enseignante d’anglais en Nouvelle-Calédonie, avait été appréhendée il y a neuf ans pour trafic d’héroïne. "Condamnée, elle croupissait depuis à la prison de Beau-Bassin" relate le site d'information. Elle effectuait des démarches depuis 4 ans pour obtenir son transfert.

 

   

1 Commentaire(s)

Titia, Posté
Ben ca fait plaisir après toutes ces années ma Juju, tu nous a manqué et on a hate de te serrer dans nos bras, de retrouver ton beau sourire en espérant qu'il est toujours là. Ce sui compte c'est que tu rentres au pays et que tu retrouves les tiens et ta terre...love you!