Nouvelle route du littoral :

L'ATR-Fnaut attaque le schéma départemental des carrières


Publié / Actualisé
L"ATR-Fnaut (Alternative transport Réunion) a annoncé ce mardi 14 octobre 2014 son intention d'attaquer en justice la modification du schéma départemental des carrières. Un recours a été déposé devant le tribunal administratif demandant l'annulation de l'arrêté préfectoral pris le 26 août dernier par Jean-Luc Marx, l'ancien préfet de La Réunion. "C'est, selon nous, son cadeau empoisonné de départ", explique l'association, en référence au nombre de carrières réquisitionnées pour la construction de la nouvelle route du littoral. "Ces quatre sites peuvent assurer à eux seuls plus de deux fois les besoins des digues et viaducs de la NRL. Cela en contradiction totale avec le dossier d'enquête présenté pour l'obtention de l'arrêté", précise le collectif. Retrouvez les explications de François Payet, le porte-parole de l"ATR, en trois questions.
L"ATR-Fnaut (Alternative transport Réunion) a annoncé ce mardi 14 octobre 2014 son intention d'attaquer en justice la modification du schéma départemental des carrières. Un recours a été déposé devant le tribunal administratif demandant l'annulation de l'arrêté préfectoral pris le 26 août dernier par Jean-Luc Marx, l'ancien préfet de La Réunion. "C'est, selon nous, son cadeau empoisonné de départ", explique l'association, en référence au nombre de carrières réquisitionnées pour la construction de la nouvelle route du littoral. "Ces quatre sites peuvent assurer à eux seuls plus de deux fois les besoins des digues et viaducs de la NRL. Cela en contradiction totale avec le dossier d'enquête présenté pour l'obtention de l'arrêté", précise le collectif. Retrouvez les explications de François Payet, le porte-parole de l"ATR, en trois questions.

Pour quelle raison l'ATR monte aujourd'hui au créneau contre la nouvelle route du littoral ?

Notre association dépose un recours contre l'arrêté préfectoral de modification du schéma départemental des carrières. Cet arrêté comporte un certain nombre de faiblesses selon nous qui justifie la demande de son annulation. C'est pourquoi nous avons invité à nos côtés un certain nombre d'associations de riverains.

Pour quels motifs attaquez-vous le schéma départemental ?

L'arrêté préfectoral prétend qu'il manque des matériaux qui justifiraient l'élargissement à de nouvelles carrières, tout en prétendant que les besoins précédemment chiffrés étaient déjà satisfaits dans le schéma départemental de 2010. De toute évidence, les besoins en matériaux de ce projet de NRL ne sont manifestement pas correctement chiffrés à l'origine. Rien que ce motif justifie que l'on demande des explications et l'annulation. Les quatre nouvelles carrières prévues par le préfet permettraient de satisfaire plus de deux fois les besoins en matériaux de la NRL affichés officiellement.

Combien de recours l'ATR a-t-elle déposé contre la NRL ?

Malheureusement, nous avons été obligés de déposer sept recours contre les arrêtés autour de ce projet. Nous n'en sommes pas particulièrement fiers.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Tuituitdebout, Posté
Mobilisons nous ! La Région nous a trompé : le chantier de la NRL ne profite qu'aux groupes Bouygues et Vinci (98% des travaux).
Il faut faire une route qui mobilise réellement nos entreprises pour remettre les gens au travail.
On perdra plus d'argent à poursuivre ce chantier, plutôt qu'à l'arrêter, pour en faire un autre !
Edgar, Posté
Encore une brochette de communistes qui sont contre le développement de La Réunion
Meva, Posté
Ils font n'importe quoi !
Laissez cette route se faire !