Filière bois :

Un substrat de fabrication peï pour les horticulteurs


Publié / Actualisé
L'entreprise Copobois a présenté ce jeudi 23 juillet 2015 la création d'un substrat destiné aux horticulteurs. Ce produit, fabriqué localement, serait tout aussi efficace que le substrat jusqu'ici importé. En partenariat avec l'Armefhlor - chargé de tester l'efficacité du produit - et Qualitropic, Copobois fabrique ce matériau à partir d'éléments de bois non utilisables par la menuiserie et compte créer une économie circulaire entre différents acteurs. (photo Elodie Georges/RTL Réunion)
L'entreprise Copobois a présenté ce jeudi 23 juillet 2015 la création d'un substrat destiné aux horticulteurs. Ce produit, fabriqué localement, serait tout aussi efficace que le substrat jusqu'ici importé. En partenariat avec l'Armefhlor - chargé de tester l'efficacité du produit - et Qualitropic, Copobois fabrique ce matériau à partir d'éléments de bois non utilisables par la menuiserie et compte créer une économie circulaire entre différents acteurs. (photo Elodie Georges/RTL Réunion)

Copobois fabrique depuis 24 ans à La Réunion des copeaux de bois destinés à plusieurs marchés, comme celui de la litière animale. Pour favoriser l’utilisation des ressources et l‘économie locale, l’entreprise lance ce projet "innovant".

"L’avantage du produit est de substituer des volumes de tourbes importés pour entrer dans une logique d’économie circulaire et de préciser le fait que notre produit est parfaitement inscrit dans le développement durable […] Le produit a des performances équivalentes voire supérieures pour certains plants à la tourbe pure qui est aujourd’hui le substrat de référence pour les horticulteurs réunionnaie", souligne Jacques Fillatre, du pôle horticole de l’Armefhlor, au micro de RTL Réunion.

Du côté de Qualitropic, spécialisé dans la bio-économie tropicale, ce projet servira à beaucoup d’acteurs de la chaîne et surtout aux horticulteurs de La Réunion, qui verront le prix du substrat réduire. "La mission de Sciage de Bourbon dont nous sommes partenaire est de valoriser tous les sous-produits de sciage, c’est-à-dire tous les produits qui sont impropres à l’utilisation en bois pour la menuiserie ou l’ébénisterie par exemple", explique le responsable ingénierie de projet Qualitropic.

"L’objectif clé étant un retour au sol de nos produits sans modification chimique, afin de rester dans une logique de développement durable et d’économie circulaire", poursuit Mathieu De Palmas, directeur de Copobois. Des machines ont dû être créées spécialement pour la fabrication industrielle de ce produit. Le substrat, indispensable à l’horticulture, sert de milieu de culture aux végétaux pour leur permettre d’être en contact avec les éléments nécessaires à leur croissance.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !