Aides non versées aux étudiants par LADOM :

Mobilité : un collectif compte rencontrer le préfet


Publié / Actualisé
Un collectif représentant les intérêts des étudiants partis au Québec ou des carrières sanitaires et sociales souhaite rencontrer des représentants de la préfecture ce mardi 18 août 2015 suite au conflit opposant LADOM et la Région au sujet des aides qui n'ont pas été versées. Marie-Andrée Permaye, qui est en contact avec une centaine de familles, a expliqué les dernières évolutions de ce dossier après les annonces du président du conseil régional Didier Robert.
Un collectif représentant les intérêts des étudiants partis au Québec ou des carrières sanitaires et sociales souhaite rencontrer des représentants de la préfecture ce mardi 18 août 2015 suite au conflit opposant LADOM et la Région au sujet des aides qui n'ont pas été versées. Marie-Andrée Permaye, qui est en contact avec une centaine de familles, a expliqué les dernières évolutions de ce dossier après les annonces du président du conseil régional Didier Robert.

Quelle est la raison de votre conférence de presse ?

J'ai été sollicitée pour reprendre le dossier du refus des aides des étudiants en carrière sanitaire. Certains doivent partir en fin de semaine prochaine, mais apparemment il y a des refus de LADOM. M. Didier Robert a fait une conférence de presse vendredi pour dire que le guichet jeunes est ouvert tout le week-end. Malheureusement, il a oublié que ce n'était pas que pour les marmailles de Saint-Denis.

Quelles sont les dernières nouvelles ?

Depuis ce week-end, nous sommes toujours en contact avec les étudiants et les parents. Au niveau du guichet jeunes, on leur a communiqué qu'il faut avoir l'attestation du refus de LADOM soit par mail ou courrier. Il faudrait retourner ça à la Région et envoyer une fiche d'information. Ils vont donc redemander des informations et reconstituer un dossier pour qu'ils puissent prendre en charge ce que LADOM ne veut pas payer.

Qu'en est-il du financement des vols ?

Par rapport aux billets d'avion, il faudrait que les parents avancent les billets avant d'être remboursés par la Région. Aujourd'hui, on a décidé d'interpeller le préfet. Je devrais être reçue cette semaine. Je pense que c'est un dossier primordial. Il faudrait que rapidement le préfet nous reçoive. Le représentant de l'Etat devrait rassurer les familles et mettre chacun devant ses responsabilités.

Pensez-vous que cette affaire est devenue trop politique ?

On ne veut pas rentrer dans les clivages politiques. Il y a un divorce entre LADOM, donc l'Etat, et la Région. Dans un divorce familial, les enfants trinquent. Dans un divorce politique, ce sont encore eux qui trinquent. Ce n'est pas sérieux tout ça. On attire donc l'attention des politiques.

Avez-vous un message à faire passer ?

J'interpelle M. Didier Robert : écoutez ce qu'on a à vous dire, ne recommencez pas avec toute votre paperasse. Des valises sont prêtes et certains doivent être à l'école le 27 août prochain. Il faut accélérer le processus.

Ce n'est pas assez rapide à votre goût ?

Il font tout le contraire. Ils auraient pu nous appeler pour nous dire de venir à la Région dès ce lundi matin. Ils ont du personnel ! Ils n'ont qu'à nous recevoir rapidement, les réponses sont données. Et voilà, l'affaire est réglée.

Avez-vous des informations sur un incident qui se serait passé à Saint-Pierre ?

Les jeunes sont partis réclamer le papier de refus du côté de LADOM. Mais à Saint-Pierre ce lundi matin, cela a commencé à chauffer un petit peu. Ils ne voulaient pas remettre le papier car ils n'ont pas eu l'information. Ils ont alors contacté Radio Freedom. Et en fin d'après-midi, j'ai été contacté par trois jeunes qui ont eu un retour par mail comme quoi ils seront bien financés. On se fout de la gueule de qui là ? On ne comprend plus rien.

Il faut donc manifester pour avoir un financement ?

Malheureusement, c'est dommage qu'il faut gueuler pour être financés. J'ai peur d'une chose. Les élections arrivent au mois de décembre et je ne sais pas si Didier Robert sera encore président. Est-ce que cela ne va pas poser problème pour l'année prochaine ? Je me pose la question.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Stan, Posté
    coup de gueule contre ladom,nos enfants sont dans l'attente et surtout sans nouvelles pour leur billet d'avion afin d'intégrer leur école en Métropole,politique incompétent,et le directeur de Ladom.Ils ne sont pas assez stresser de changer de vie,il faut en rajouter.Après on vient nous rabâcher,qu'il faut sortir de l'ile pour poursuivre ses études,bravo à Mr le président du conseil Régional,c'est quand même grâce à nos impôts,qu'ils sont payés et nos enfants attendent toujours.Trop dégouter de la politique,à bon entendeur