Une opération escargot envisagée :

CEM de Sainte-Suzanne: le personnel en colère


Publié / Actualisé
Le personnel du Centre d'Education Motrice (CEM) de Sainte-Suzanne l'avait annoncé. Ce lundi 28 septembre 2015, ils sont descendus dans la rue, face au siège de l'ASFA à Saint-Denis. Ils manifestent leur mécontentement sur les 11 suppressions de postes annoncés par la direction.
Le personnel du Centre d'Education Motrice (CEM) de Sainte-Suzanne l'avait annoncé. Ce lundi 28 septembre 2015, ils sont descendus dans la rue, face au siège de l'ASFA à Saint-Denis. Ils manifestent leur mécontentement sur les 11 suppressions de postes annoncés par la direction.

Le préavis de grève avait été déposé depuis mercredi 23 septembre 2015. La manifestation du personnel du CEM de Sainte-Suzanne fait suite à la décision de la direction de réorganiser la structure.

Le syndicat CGTR/ASFA demande ainsi l’ouverture de négociations sur plusieurs revendications : l’arrêt de suppression de postes, la prévision d’un plan d’action spécifique, l’arrêt de la fusion des service Polyhandicap et DMC, et une mise en place de mesures pour protéger les salariés.

Pour François Pavady, délégué CGTR, "ce n’est pas un manque de moyens" parce que les fonds existent, "mais ils ne sont pas bien gérés". Comme il l’indique, ce sont les enfants, âgés de 3 à 18 ans, accueillis par le Centre, qui sont les premiers à pâtir de ces suppressions de postes qui représentent un tiers du personnel.

Les syndicats annoncent une opération escargot en direction de l’ARS cet après midi si aucune négociation n’a été faite.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !