Société aéroportuaire :

100 millions d'euros pour le développement économique de Roland Garros


Publié / Actualisé
Jean-Paul Noël, président du Directoire de la société aéroportuaire, a présenté les perspectives de développement de Roland Garros à l'horizon 2020. Développement économique, amélioration de l'accueil des passagers et adaptation du site à l'accueil d'un trafic croissant sont les principaux objectifs déclinés par le président. Le tout, pour un coût estimé à 100 millions d'euros.
Jean-Paul Noël, président du Directoire de la société aéroportuaire, a présenté les perspectives de développement de Roland Garros à l'horizon 2020. Développement économique, amélioration de l'accueil des passagers et adaptation du site à l'accueil d'un trafic croissant sont les principaux objectifs déclinés par le président. Le tout, pour un coût estimé à 100 millions d'euros.

Depuis 2011, l’aéroport Roland Garros a entamé sa mue. 100 millions d’euros ont ainsi été consacrés pour la " phase 1 " qui a permis d’ajuster les pistes afin de permettre l'accueil de l'Airbus A380, d’augmenter le nombre de parking avion, d’améliorer la capacité de traitement de la salle d’arrivée (1800 passagers par heure désormais) et d’élargir le hall de départ.

" La phase 1 est terminée. Nous devons désormais poursuivre notre travail afin de suivre l’évolution du trafic aéroportuaire ", souligne Jean-Paul Noël qui ne cache pas ses ambitions : accueillir 2,5 millions de passagers à l’horizon 2020 et 3 millions de passagers pour 2025.

D’où le lancement, cette année, d’une deuxième phase de travaux qui dureront jusqu’en 2020. Au menu, mise en conformité des pistes, amélioration de l’accueil des passagers mais surtout développement économique de la société aéroportuaire.  " Nous devons résolument  accentuer nos recettes extra aéronautiques si nous voulons concrétiser nos ambitions ", insiste Jean-Paul Noël qui prévoit un accroissement de la surface commerciale et une diversification des activités.

L’aire de stationnement devrait elle aussi subir un profond changement avec une nouvelle offre de parking adapté aux usages de chacun. Trois offres devraient être ainsi proposées en fonction du  temps passé dans le parking (passage court - 1 à 2h – passage moyen – 2 à 3h – passage long – 2 – 3 jours).

Au total, 100 millions d’euros seront investis dans le cadre de cette deuxième phase de travaux.
 

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Tom, Posté
Avec 3 postes de police (configuration actuelle) seulement il est impossible de traiter 1800 passager à l'heure, chiffre totalement irréaliste.
Théo, Posté
L'utilité d'investir dans le développement de l'aéroport pour accueillir plus de monde c'est super! Il faut aussi penser à la qualité de l'accueil et à des services adapter à toutes les bourses!
Tom, Posté
Avec 3 postes de police (configuration actuelle) seulement il est impossible de traiter 1800 passager à l'heure, chiffre totalement irréaliste.