Saint-Denis - Motion de l'Association des maires de La Réunion :

"Pour l'arrêt des violences et une politique de développement à Mayotte"


Publié / Actualisé
L'assemblée de l'association des maires de La Réunion (AMDR) s'est tenue ce 25 mai 2016. A l'issue des discussions, l'AMDR a rédigé une motion concernant l'arrêt des violences à Mayotte que nous publions-ci après dans son intégralité.
L'assemblée de l'association des maires de La Réunion (AMDR) s'est tenue ce 25 mai 2016. A l'issue des discussions, l'AMDR a rédigé une motion concernant l'arrêt des violences à Mayotte que nous publions-ci après dans son intégralité.

La situation à Mayotte ne cesse de nous alarmer, avec un climat de tension plaçant l'Etat de droit en difficulté. Ces conflits entre Mahorais et ressortissants comoriens appellent une réaction unanime et forte de la part des maires de La Réunion.

La Réunion est particulièrement concernée au titre de la solidarité avec nos frères de la zone mais surtut parce que les diasporas comoriennes et mahoraises sont ancrées dans nos quartiers.

Face à l'urgence et afin de mettre un terme rapide à des exactions qui peuvent se tranformer en guerre civile dont les enfants et les plus fragiles seront les plus touchés, les maires de l'AMDR, réunis en Assemblée Générale ce mercredi 25 mai 2016 à Saint-Denis, demandent :

- aux Mahorais de trouver des solutions respectueuses des Droits de l'Homme aux problèmes de l'immigration anjouanaise,

- aux élus de Mayotte de solliciter du Gouvernement un Plan Marshall pour Mayotte, incluant des axes d'investissements pour Anjouan,

- aux élus de La Réunion de s'unir afin d'accompagner au mieux les habitants de l'archipel à sortir de la misère chronique par une coopération régionale encore plus dynamique et encore plus pratique.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !