Etats-Unis :

VIDÉO - Minnesota - Elle filme en direct la mort de son ami, abattu par la police


Publié / Actualisé
Une vidéo montrant l'agonie d'un homme noir abattu par un policier dans le Minnesota aux Etats-Unis est devenue virale jeudi sur Internet, après une affaire comparable en Louisiane, réveillant le spectre du racisme et des brutalités de la police américaine. A la suite de ces deux drames un rassemblement de protestation a été organisé à Dallas. Au cours de cette manifestation deux tireurs embusqués ont tué quatre policiers et en ont blessé six autres.
Une vidéo montrant l'agonie d'un homme noir abattu par un policier dans le Minnesota aux Etats-Unis est devenue virale jeudi sur Internet, après une affaire comparable en Louisiane, réveillant le spectre du racisme et des brutalités de la police américaine. A la suite de ces deux drames un rassemblement de protestation a été organisé à Dallas. Au cours de cette manifestation deux tireurs embusqués ont tué quatre policiers et en ont blessé six autres.

"Oh, mon Dieu, ne me dites pas qu'il est mort, ne me dites pas que mon petit ami s'en est allé juste comme ça. (...) Vous lui avez tiré quatre balles dessus, monsieur", déclare une femme, identifiée comme Diamond Reynolds, dans cette vidéo qu'elle a filmée avec son téléphone portable. La vidéo, diffusée en direct sur Facebook Live avait déjà été vue jeudi matin plus de 3,4 millions de fois, écrit le site lepoint.fr

 

Source : Le Monde En Mouvement

Sur la vidéo que Diamond Reynold a filmé en direct ,on peut peut voir à côté d'elle dans la voiture son compagnon agonisant, Philando Castile, un employé d'une cantine scolaire de 32 ans. Il a le tee-shirt maculé de sang. "La femme explique que le policier, qui procédait à un contrôle routier, a tiré sur son ami alors qu'il cherchait ses papiers d'identité. Selon elle, Philando Castile avait prévenu le policier qu'il possédait une arme, pour laquelle il avait un permis" écrit lepoint.fr

La jeune femme a estimé que rien ne justifiait ces coups de feu et a dénoncé une police "raciste". Elle a déclaré aux journalistes être anéantie par la mort de son compagnon. "Rien dans son langage corporel ne laissait entrevoir de l'intimidation. Rien dans son langage corporel ne disait tire-moi dessus. Rien dans son langage corporel ne disait tue-moi, je veux mourir" a-t-elle affirmé.

"Le couple, ainsi que la fille de Diamond Reynolds assise sur la banquette arrière du véhicule, avait été arrêté pour " un phare cassé ", assure la jeune femme. Lors du contrôle, raconte-t-elle, l'agent a émis des demandes contradictoires, exigeant de Philando Castile qu'il lève les mains en l'air et qu'il présente ses papiers d'identité, qui se trouvaient dans sa poche arrière"écrit lepoint.fr

A la suite de ces deux drames un rassemblement de protestation a été organisé à Dallas. Au cours de cette manifestation deux tireurs embusqués ont tué quatre policiers et en ont blessé six autres. Deux suspects étaient en garde à vue, a indiqué la police de Dallas. L'un d'eux s'est rendu aux autorités et l'autre en garde à vue avait échangé des tirs avec des membres du SWAT, la force d'intervention de la police.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !