La justice locale décide de ne pas le remettre aux autorités britanniques :

John Soares laissé libre à La Réunion


Publié / Actualisé
Recherché pour avoir tiré sur sa compagne, le scaphandrier d'origine portugaise était en cavale depuis plusieurs d'années, et était sous le coup d'un mandat d'arrêt européen. Interpelé à son domicile de Saint-Paul par la brigade de recherches de Saint-Paul le 24 juin dernier, John Soares, incarcéré à Domenjod est aujourd'hui fixé sur son sort : la justice locale décide de ne pas le remettre aux autorités britanniques.
Recherché pour avoir tiré sur sa compagne, le scaphandrier d'origine portugaise était en cavale depuis plusieurs d'années, et était sous le coup d'un mandat d'arrêt européen. Interpelé à son domicile de Saint-Paul par la brigade de recherches de Saint-Paul le 24 juin dernier, John Soares, incarcéré à Domenjod est aujourd'hui fixé sur son sort : la justice locale décide de ne pas le remettre aux autorités britanniques.

Après décision de la Cour d'appel de Saint-Denis, John Soares ne sera pas remis aux autorités britanniques après son arrestation et son séjour à la prison de Domenjod.

Les faits qui lui sont reprochés remontent à juillet 2003, date à laquelle il tire sur sa compagne avec un pistolet à air comprimé, à leur domicile dans le Kent, au Royaume-Uni. Blessée et traumatisée, cette dernière vit désormais à Marseille.

Depuis, John Soares a échappé aux autorités deux fois. en 2004 et en 2012. En mai 2012 alors que John Soares s'est évaporé dans la nature arpès avoir été libéré sous caution, la "Maidstone Crown Court" le condamne Soares par contumace à douze ans de prison pour "lésions corporelles graves".

En cavale depuis plusieurs années, c'est une enquête d'un journaliste de la BBC qui a permis l'arrestation du Portugais, à son domicile de Saint-Paul. Scaphandrier sur le chantier de la nouvelle route du littoral, John Soares faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen.

Le tribunal de Saint-Denis a décidé de laisser l'homme libre ce mercredi 13 juillet 2016.

   

3 Commentaire(s)

ALEXANDRA, Posté
mais c'est dangereux pour tout le monde...ce Tribunal le laisse libre...je rêve !!!
CHABAN, Posté
Formidable et rassurant !!!
Choquée!, Posté
C'est une blague?