Elections à la Chambre des métiers et de l'artisanat :

Jean-François Maillot demande l'annulation du scrutin


Publié / Actualisé
Jean-François Maillot et Giraud Payet, respectivement têtes des liste en lice contre celle du président sortant Bernard Picardo au sein de la Chambre des métiers et de l'artisanant, ont déposé un recours et demandent l'annulation du scrutin du 14 octobre dernier. Les raisons : "un certain nombre de dysfonctionnements" concernant notamment l'acheminement des votes vers la préfecture.
Jean-François Maillot et Giraud Payet, respectivement têtes des liste en lice contre celle du président sortant Bernard Picardo au sein de la Chambre des métiers et de l'artisanant, ont déposé un recours et demandent l'annulation du scrutin du 14 octobre dernier. Les raisons : "un certain nombre de dysfonctionnements" concernant notamment l'acheminement des votes vers la préfecture.

C'est dans un point presse tenu ce mardi 25 octobre que les candidats à la présidence de la chambre consulaire ont expliqué leur décision du dépôt de recours. Parmi les irrégularités du scrutin pointées par Giraud Payet, (tête de la liste "Ensemble, modernisons et valorisons l'artisanat") et Jean-François Maillot, (meneur du "Collectif des syndicats et associations professionnels de La Réunion"), l'acheminement du matériel de vote jusqu'aux artisans. 

En effet les professions de foi avaient jusqu'au 14 octobre inclus pour parvenir jusqu'aux inscrits, qui devaient renvoyer leur vote avant cette échéance à la Préfecture. Dans un point presse précédent, Jean-François Maillot alertait déjà sur la non-distribution de la moitié des enveloppes au 11ème jour de vote.

Après le dépouillement, l'équivalent de 10% des inscrits soit plus de 2 100 personnes n'auraient pas voté, "les enveloppes n'étant jamais parvenues jusqu'à la Préfecture" selon le meneur du CSAPR. Il pointe donc un problème lié à l'acheminement des enveloppes, que cela soit jusque dans les boites aux lettres des artisans, ou jusqu'à la préfecture. "Moi-même, j'ai voté et je n'apparaît nulle part sur la feuille d'émargement", se plait-il.

Autre problème soulevé par les deux candidats, la signature des enveloppes. Lors du dépouillement, les enveloppes signées et non-signées auraient été comptabilisées.

Pour rappel, Bernard Picardo est sorti gagnant de l'élection, avec une large avance. Il obient 3 179 suffrages et 17 sièges au sein de la chambre consulaire. Sauf annulation avérée, il reconduit son mandat pour 5 ans.

   

1 Commentaire(s)

Hugo, Posté
Exate j'entend à Plusieur reprise que le candidat de la liste Picardo inexistante Sr le terrain (supprimé pour prise à partie - webmaster ipreunion.com)
Nous apercevons que les artisans veulent plus se President cumulard d'interrè
Une quinzaine collègue non pas eut leur Materiels de vote
Qu'ont nous expliques Picardo + 3000voies
Je pense ils faut se réunir et demander une enquête approfondi
Et d'anuler cette Election méthode très grave
Mes en place des bureau de vote