Avant l'arrivée d'Ericka Bareigts ce jeudi :

PCR : Paul Vergès "va mieux", mais pas La Réunion


Publié / Actualisé
Dans un point presse tenu ce mercredi 26 octobre 2016, le Parti communiste réunionnais a passé en revue plusieurs dysfonctionnements et difficultés, concernant notamment la fin des quotas de la canne à sucre ou l'octroi de mer. La conférence, prévue pour la venue de la ministre de l'Outre-mer Ericka Bareigts ce jeudi, a également été l'occasion de faire le point sur l'état de santé de Paul Vergès, sénateur et fondateur du PCR, hospitalisé dimanche dernier.
Dans un point presse tenu ce mercredi 26 octobre 2016, le Parti communiste réunionnais a passé en revue plusieurs dysfonctionnements et difficultés, concernant notamment la fin des quotas de la canne à sucre ou l'octroi de mer. La conférence, prévue pour la venue de la ministre de l'Outre-mer Ericka Bareigts ce jeudi, a également été l'occasion de faire le point sur l'état de santé de Paul Vergès, sénateur et fondateur du PCR, hospitalisé dimanche dernier.

N'ayant pas assisté à la réunion du Parti communiste réunionnais ce lundi matin, c'est ainsi que les différents secrétaires ont été mis au courant de l'hospitalisation de Paul Vergès. Lors du point presse tenu ce mercredi, Maurice Gironcel a tenu à rassurer la presse sur l'état de santé du sénateur.

"Nous comprenons l'émotion de la population... Il est hospitalisé au CHU de Bellepierre après avoir fait un malaise à son domicile... Mais les choses s'améliorent" explique le maire de Sainte-Suzanne. "Si nous avions des inquiétudes à son entrée à l'hopital, aujourd'hui il n'y en a plus" précise t-il. Selon son médecin, Catherine Gaud, citée par Maurice Gironcel, Paul Vergès devrait rester encore deux journées hospitalisé. "Il sortira rapidement" espère Maurice Gironcel.

Après avoir le bilan de la santé du dirigeant, Ary Yee Chong Tchi Kan , co-secrétaire du PCR, a fait le point avant la visite ministérielle d'Ericka Bareigts.

En rapport avec l'actualité, le secrétaire revient sur le taux de surendettement à La réunion, citant le chiffre de 100 dossiers déposés par mois.  Le nombre de demandeurs d'emplois rendu public ce mardi pour La Réunion fait réagir l'homme politique, tandis qu'il pointe du doigt les "1453 emplois aidés qui arrivent en fin de contrat et qui vont aller s'inscrire à Pôle Emploi".

En comparaison avec l'usine Alstom en métropole, qui a failli mettre 500 personnes au chômage faute de commande de locomotives, Ary Yee Chong Tchi Kan précise que "La Réunion, c'est trois fois plus qu'Alstom", alors que le gouvernement a débloqué des fonds pour relancer l'activité de l'entreprise française. "Mme Bareigts ne peut pas ignorer ça en arrivant à La Réunion" estime t-il.

Parmi les autres problématiques citées, celle de la canne à sucre. "Le Président de la République a promis 38 millions pour les planteurs et nous ne voyons rien venir. Les quotas et les prix garantis, en 2017, c'est fini. Qu'allons-nous faire ? Vous rendez-vous compte de l'inquiétude des planteurs de cannes ? questionne t-il.



Pour rappel, Ericka Bareigts sera sur l'île ce jeudi 27 octobre. Dans le programme de sa visite, un discours est prévu ce vendredi à l'occasion de la naissance de la 25ème commune de l'île : la Rivière Saint-Louis. Yvan Dejuan, très concernant par le sujet, a salué la nouvelle, en la qualifiant "d'approfondissement de la démocratie", "positif pour le développement du territoire".
 

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !