Ça s'est passé un 12 novembre :

En 1949, le Père Raimbault, "médecin des lépreux", décède


Publié / Actualisé
Clément Raimbault, passionné de botanique et ordonné prêtre en 1901, a été missionnaire à Madagascar puis à La Réunion, pendant 30 ans. Il utilisa les plantes pour soigneur les lépreux, notamment au dispensaire de Saint-Bernard, dans les hauts de Saint-Denis.
Clément Raimbault, passionné de botanique et ordonné prêtre en 1901, a été missionnaire à Madagascar puis à La Réunion, pendant 30 ans. Il utilisa les plantes pour soigneur les lépreux, notamment au dispensaire de Saint-Bernard, dans les hauts de Saint-Denis.

Arrivé à La Réunion en 1935, il choisit la paroisse de Saint-Bernard, delaquelle il deviendra curé, la plus déséritée à l'époque. Tout en se consacrant tout entier aux lépreux, il poursuit ses études de botanique et de minéralogie.

De par ses connaissances, le père Raimbault utilise les plantes endémiques de l'île comme remède médicinal à la lèpre, notamment les graines de Takamaka. Il se constitue par ailleurs un herbier en étudiant en particulier les plantes médicinales de l'île qu'il répertorie dans un ouvrage de médecine botanique publié en 1948 et plusieurs fois réédité.

A la suite de deux cyclones, la paroisse de Saint-Bernard est détruite, comme les documents qui rescensaient son travail. Il meurt le 12 novembre 1949, après avoir été élu membre correspondant de l'Académie des Sciences Coloniales quelques mois auparavant.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !