Ça s'est passé un 24 novembre :

1883 : les poubelles sont nées


Publié / Actualisé
Alors préfet du département de la Seine, Eugène René Poubelle désire faire la guerre la crasse des rues parisiennes qui sévit depuis le Moyen-Age dans la capitale. Le 24 novembre 1883, lepréfet impose aux parisiens l'utilisation de réceptacles fermés pour y mettre les ordures... (Photo d'illustration)
Alors préfet du département de la Seine, Eugène René Poubelle désire faire la guerre la crasse des rues parisiennes qui sévit depuis le Moyen-Age dans la capitale. Le 24 novembre 1883, lepréfet impose aux parisiens l'utilisation de réceptacles fermés pour y mettre les ordures... (Photo d'illustration)

"Le préfet met en place un ramassage quotidien par des voitures tirées par des chevaux. Il prévoit même un tri collectif avec trois types de réceptacles (déchets organiques, verre, faïence ou coquilles d'huîtres...) mais cette mesure, mal appliquée, disparaîtra du deuxième arrêté relatif à la collecte des ordures, le 7 mars 1884" écrit de son côté le site Herodote.com

Malgré l'efficacité du dispositif, "les arrêtés du préfet suscitent l'hostilité de la grande presse et un journaliste du Figaro qualifie par dérision les réceptacles de "boîtes Poubelle". Le nom leur restera pour l'éternité continue le site.

Ces réceptacles se généralisent très vite dans la capitale française puis dans toutes les grandes villes. De façon très bénéfique, ils réduisent considérablement la saleté habituelle aux voies publiques et facilitent le travail des éboueurs.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !