AUDIO / VIDEO Kito de Pavant a débarqué ce vendredi à La Réunion :

Vendée Globe: "J'ai eu de la chance que le Marion Dufresne me récupère"


Publié / Actualisé
Le skipper français Kito de Pavant est arrivé tôt ce vendredi 30 décembre 2016 à La Réunion à bord du Marion Dufresne. Il raconte son sauvetage par le navire ravitailleur des Terres antarctiques et australes françaises (TAAF), après une grave avarie début décembre. Après avoir abandonné son bateau, qui a continué à dériver mais qui ne devrait pas être récupéré, le skipper a partagé la vie des marins du Marion Dufresne.
Le skipper français Kito de Pavant est arrivé tôt ce vendredi 30 décembre 2016 à La Réunion à bord du Marion Dufresne. Il raconte son sauvetage par le navire ravitailleur des Terres antarctiques et australes françaises (TAAF), après une grave avarie début décembre. Après avoir abandonné son bateau, qui a continué à dériver mais qui ne devrait pas être récupéré, le skipper a partagé la vie des marins du Marion Dufresne.

Kito de Pavant est arrivé ce vendredi matin, peu avant 8 heures, après avoir été secouru par le Marion Dufresne.   Parti le 6 novembre des Sables-d'Olonne, son bateau, Bastide Otio avait subi un choc brutal avec un objet flottant non identifié le mardi 6 décembre, entraînant une avarie de quille et une voie d'eau importante au niveau du puits de quille, contenue dans le compartiment du moteur. Après avoir affalé ses voiles, Kito de Pavant était resté à l'intérieur de Bastide Otio, dérivant à 3 noeuds vers le Sud-Ouest, au nord des îles Crozet.

Il revient sur sa course, et surtout sur l'avarie qui l'a contraint à abandonner le Vendée Globe

 

"J'ai eu beaucoup de chance"

"Dans cette zone, la mer est très froide, il y a une tempête tous les jours et normalement il n'y a aucun bateau, raconte-t-il. J'ai eu une chance inouïe que le Marion Dufresne se dirige à ce moment-là vers ma position". Son bateau, il a du l'abandonner, sans grand espoir de le récupérer un jour puisque les balises ont cessé d'émettre, ne permettant pas pour l'heure de le localiser.

Imaz Press a tendu son micro au skipper, pour qu'il raconte dans le détail son sauvetage, la perte définitive de son bateau, son Noël en compagnie de l'équipage du Marion Dufresne ou encore ses projets :

"On était entre marins, la mer nous rapproche", s'amuse le commandant du Marion Dufresnes

Thierry Dudouit, commandant du Marion Dufresnes, raconte comment le navire a secouru le marin. "Nous l'avons secouru pratiquement au début de la mission, il était pratiquement sur notre chemin, du coup nous n'avons quasiment pas dévié de notre route". Entre le skipper et l'équipage, le courant est vite passé asssure le commandant : "On a vite vu qu'on était entre marins, la mer nous rapproche", explique-t-il. D'ailleurs, le commandant suit le Vendée Globe, et s'est même virtuellement lancé dans l'aventure :

Après le sauvetage, Kito de Pavant a partagé la vie de l'équipage, visiblement rythmée par des parties de tarot, au cours desquelles certains ont laissé des plumes

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !