Dans le parc marin de Mohéli :

Aux Comores, un braconnier avec plusieurs tortues dans son bateau


Publié / Actualisé
Dans la soirée de ce vendredi 7 avril 2017, des braconniers ont été interceptés avec un bateau chargé de tortues sous-marines aux Comores. Seul l'un d'entre eux a pu être attrapé tandis que le reste du groupe a pris la fuite. Cette tentative avortée a été effectuée sur les plages d'Itsmanie, dans le parc marin de Mohéli. Le site, protégé par l'Adsei (Association pour le développement socio-économique d'Itsamania) abrite des pontes de tortues vertes.
Dans la soirée de ce vendredi 7 avril 2017, des braconniers ont été interceptés avec un bateau chargé de tortues sous-marines aux Comores. Seul l'un d'entre eux a pu être attrapé tandis que le reste du groupe a pris la fuite. Cette tentative avortée a été effectuée sur les plages d'Itsmanie, dans le parc marin de Mohéli. Le site, protégé par l'Adsei (Association pour le développement socio-économique d'Itsamania) abrite des pontes de tortues vertes.

Chaque année, ce sont plus de 3500 tortues femelles qui viennent y pondre devant le village et les plages voisines. Le parc marin spécialisé Kélonia précise que cette ponte se fait également "grâce à l'implication des villageois", qui donne au site un atout touristique en plus.

Ces pontes exceptionnelles attirent cependant la convoitise des braconniers : ce vendredi 7 avri, dans la soirée, des braconniers ont chargé des barques avec plusieurs tortues. Un seul a pu être attrapé, le reste du groupe aurait pris la fuite, selon un témoignage relayé sur Facebook. Cinq tortues sous-marines ont ainsi pu être retrouvées.

Malgré des moyens limités, l’Adsei (Association pour le développement socio-économique d'Itsamania) et le Parc Marin de Mohéli restent mobilisés, malgré des moyens limités, pour préserver ce patrimoine naturel.

mp/www.ipreunion.com

 

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Jose, Posté
    Et vous, vous en pensez quoi ?

    Eh bien, je dirais que votre modérateur censurant à tout va ne mérite pas d'avoir mon opinion.

    Quelle presse ou le moindre avis est d'office censuré parce que pas dans le même esprit que celle l'opinion politique du journal...
    La dictature du socialisme !