Un dispositif novateur pour les déficients visuels :

MyEye - Lire et reconnaître des personnes en toute simplicité


Publié / Actualisé
Ce lundi 15 mai 2017, Chevillard et l'association Valentin Haüy ont présenté le dispositif My Eye, Ce système intelligent, à destination des personnes à déficiences visuelles permet de reconnaître et de lire tout ce que la personne pointe avec son doigt. Un partenariat à également été signé entre la société et l'association pour financer et rendre accessible le dispositif à tous malvoyants souhaitant en bénéficier.
Ce lundi 15 mai 2017, Chevillard et l'association Valentin Haüy ont présenté le dispositif My Eye, Ce système intelligent, à destination des personnes à déficiences visuelles permet de reconnaître et de lire tout ce que la personne pointe avec son doigt. Un partenariat à également été signé entre la société et l'association pour financer et rendre accessible le dispositif à tous malvoyants souhaitant en bénéficier.

1€ pour chaque lunette optique vendue. C’est le montant que reversera la société Chevillard à l’Association Valentin Haüy (AVH) pour aider au financement de MyEye. Ce système, doté d’une caméra et d’un écouteur à conduction osseuse, se place sur la branche droite de la monture. Le tout est relié à un boitier de commande regroupant la batterie et un ordinateur munie d’intelligence artificielle et de capacité d’apprentissage.

Alexandra, malvoyante depuis 2011, a l’opportunité d’expérimenter ce système depuis trois semaines. " C’est un appareil qui prend le portrait et qui l’enregistre. Lorsque la personne revient vers moi, je peux la reconnaître puisque l’appareil dit automatiquement son prénom ", explique la mère de famille. En effet, l’innovation, grâce à son intelligence artificielle, reconnaît les visages et nomme les personnes.

 

 

Il a une capacité de reconnaissance de cent visages. Cependant, ce n’est pas tout ce que cet appareil peut faire. La personne déficiente visuelle peut également prendre connaissance de tous les textes qui l’intéressent : "Vous pointez la page que vous voulez lire et vous entendez dans le micro. L’appareil vous lira tout ce qui est écrit" se réjouit Alexandra. Un dispositif qui a changé sa vie. Aujourd’hui la jeune femme peut "choisir au restaurant ou lire le journal ou lire les panneaux dans la rue" sans l’aide d’une tierce personne.

- "Trouver des solutions" -


"Cette nouvelle technologie vise à rendre l’autonomie au quotidien, aussi bien, au domicile qu’à l’extérieur, aux gens atteints de déficience visuelle forte ", explique Antoine Demongeot, directeur de Chevillard. Déjà en vente, ce dispositif est généralement orienté par un parcours de santé avec le centre Horus, spécialisé dans la basse vision.

Ce centre pluridisciplinaire va permettre de définir pour telle pathologie ou telle déficience visuelle, la solution à adopter. Deux formules existent : Une, qui va uniquement lire sans apprentissage possible à 2990 euros et une autre, dotée d’apprentissage au prix de 3990 euros. Toutefois, il faut savoir que des aides existent pour permettre aux patients d’acquérir ce dispositif. La Maison Départementale des personnes Handicapées, en fonction des dossiers accorde un budget aux patients.

La société réunionnaise Chevillard s’engage à reverser 1 euro pour chaque paire de lunette vendue dans ses magasins et fait également un versement de 30000 euros à la Fondation Valentin Haüy. Cette action a pour but "d’aider à l’acquisition en terme de budget, en terme de service, pour aider à remplir les dossiers de MDPH et en terme de formation pour apprendre car ce sont des outils d’une haute technologie", explique Antoine Demongeot.

A l’heure actuelle, les financements de MyEye sont effectués par seuls les services de santé, Chevillard et l’AVH. "On va essayer de trouver des solutions pour que ce système soit plus accessible pour les personnes aveugles et malvoyantes. On va accompagner, trouver des cofinancements et aider matériellement, techniquement et financièrement à l’acquisition de ces lunettes", détaille Pierre Reynaud, président du comité AVH de la Réunion et de l’Océan Indien.  Les clients de Chevillard peuvent également participer. Il leur est possible de verser 1 euro de plus à chaque achat de lunettes afin de doubler la mise.

de/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !