Tribune libre du syndicat national pénitentiaire FO :

Prisons : 45 surveillants à remplacer


Publié / Actualisé
En vue d'exiger le remplacement de 45 surveillants pénitentiaires réunionnais sur le point de partir en retraite, Emmanuel Baudin, secrétaire général du syndicat SNP FO a transmis un courrier à la Garde des sceaux, Nicole Belloubet ce vendredi 18 mai. Le voici :
En vue d'exiger le remplacement de 45 surveillants pénitentiaires réunionnais sur le point de partir en retraite, Emmanuel Baudin, secrétaire général du syndicat SNP FO a transmis un courrier à la Garde des sceaux, Nicole Belloubet ce vendredi 18 mai. Le voici :

"Madame la Ministre,

Je viens par la présente solliciter  de votre haute bienveillance, une attention toute particuière sur la situation administative particulièrement délicate que rencontrent les personnels affectés sur les établissements pénitentiaires de l'île de La Réunion. 

En effet, il est porté à ma connaissance un nombre de départs important d'agents issus du corps d'encadrement et d'application qui, d'ores et déjà, ont signé leur arrêté de départ en retraite d'ici la fin de l'année 2018.

Plus précisémenent, 45 surveillants et brigadiers recensés, dont je tiens à votre disposition la liste nominative, auront cessé leur activité professionnelle au 1er décembre à venir, tout en sachant que certains d'entre eux ont djéà fait prétendre leur droit à pension depuis le début de cette année. 

Vous comprendrez alors le désiquilibre et les difficultés qu'engendrent ces départs, tant sur le plan administratif que sécuritaire.

Garant du maintien de conditions de travail dignes pour les personnels de surveillance de l'administration pénitentiaire, et du bon fonctionnement des structures concernées je consière qu'il est de ma responsabilité de secrétaire général d'anticiper dès aujourd'hui ces carences d'effectifs à venir. 

C'est dans cet état d'esprit que je vous soumets sans plus tarder l'ouverture de ces 45 postes en vue de la prochaine commission administrartive paritaire de mobilité des surveillants et brigadiers qui se tiendra en septembre 2018. 

Je vous remercie pour l'intérêt que vous porterez à ma requête et me tiens à votre diposition à toutes fins uties. 

Je vous prie d'agréer, Madame la Ministre, l'expression de ma très haute considération."

   

3 Commentaire(s)

Coco, Posté
Il a pas honte le Baudin ? il y a quelques mois, il claquait la porte des discussions et en mettait plein la tête à la ministre, et maintenant il est comme un couillon avec ses courriers. Déjà pas mal d'erreurs, et en plus l'UFAP UNSA s'occupe déjà du problème. Comme dit plus bas, FO avec BAUDIN c'est le syndicat 2.0.
Du mensonge, du vent...
Willy, Posté
FO n est pas le seul syndicat à s occuper de se problème, La différence c est que FO fait de la communication comme les politiciens.
Cela fait plus d un an que le syndicat majoritaire UFAP à alerté les parlementaires et le ministère de ce problème qui est dú à la suppression de ITR.
Maton, Posté
C'est étonnant de voir qu'il n'y a qu'un seul syndicat qui s'inquiète de ce problème.... FO = 1 Les autres = Zéro