[VIDEO/PHOTOS] On coupe jusqu'à la fin de l'année (actualisé) :

La koup kane la komansé


Publié / Actualisé
La campagne sucrière a commencé ce lundi matin 9 juillet 2018 dans le nord et l'est de La Réunion. Les coupeurs ont commencé à tailler leurs premières cannes dès ce week-end, afin d'être à l'heure, ce lundi matin, au rendez-vous des cachalots ces poids lourds chargés de cannes et de sucre. Dans l'ouest et le sud la coupe commencera le lundi 23 juillet. Les planteurs ont jusqu'au mois de décembre pour livrer leur production. Cela dans un contexte où la réduction des quotas sucriers par l'Europe et celle d'une campagne "mitigée" par rapport à l'an dernier se conjuguent pour mettre le moral des agriculteurs en berne. Mais la kouo kane s'est aussi l'occasion de réaliser de belles images et le photographe d'Imaz Press ne s'en est pas privé
La campagne sucrière a commencé ce lundi matin 9 juillet 2018 dans le nord et l'est de La Réunion. Les coupeurs ont commencé à tailler leurs premières cannes dès ce week-end, afin d'être à l'heure, ce lundi matin, au rendez-vous des cachalots ces poids lourds chargés de cannes et de sucre. Dans l'ouest et le sud la coupe commencera le lundi 23 juillet. Les planteurs ont jusqu'au mois de décembre pour livrer leur production. Cela dans un contexte où la réduction des quotas sucriers par l'Europe et celle d'une campagne "mitigée" par rapport à l'an dernier se conjuguent pour mettre le moral des agriculteurs en berne. Mais la kouo kane s'est aussi l'occasion de réaliser de belles images et le photographe d'Imaz Press ne s'en est pas privé

 

 

Pour rappel, 2017 était une très bonne année pour les planteurs. L'usine de Bois-Rouge avait reçu plus d'un million de tonnes de canne à sucre. Cette année, les syndicats de planteurs annoncent une campagne qui sera moins favorable avec un estimation à 880 000 tonnes de cannes.

À cette inquiétude s'ajoute aussi les problèmes de richesse de la canne coupée à la coupeuse péi. La filière "comme chaque année" déclarent les syndicats "devra faire face à plusieurs difficultés" : les conséquences du passage de Fakir, le faible tonnage, la richesse, la difficulté à trouver de la main-d'oeuvre et les nouevaux protocoles du centre technique de Tereos.

Lire aussi : la campagne surcière 2018 démarrele lundi 9 juillet dans le Nord et l'Est

Lire aussi : La campagne sucrière démarrera le 23 juillet dans l'Ouest et le Sud

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !