[VIDÉO] La musique péi est en deuil (actualisé) :

Maximin Boyer la parti "dann kèr soley"


Publié / Actualisé
Maximin Boyer, 62 ans, est décédé ce jeudi 26 juillet 2018. Il était bien connu pour avoir interprété la chanson "Kaskavel" au sein de son groupe kayanmbé. Une messe sera dite à l'Eglise Bon-Pasteur de Ravine-Blanche ce vendredi 27 juillet 2018 avant d'être enterré au cimetière de Saint-Pierre.
Maximin Boyer, 62 ans, est décédé ce jeudi 26 juillet 2018. Il était bien connu pour avoir interprété la chanson "Kaskavel" au sein de son groupe kayanmbé. Une messe sera dite à l'Eglise Bon-Pasteur de Ravine-Blanche ce vendredi 27 juillet 2018 avant d'être enterré au cimetière de Saint-Pierre.

Né en juillet 1956 à Sainte-Suzanne, il fonde Kayanmbé en 1989. Au départ, le groupe joue surtout dans les mariages. En 1993 parait leur premier album qui connait du succès grâce à la chanson "Kaskavel" écrite par Jean-Paul Cadet. Ils sortent alors 5 autres albums parmi lesquels "Pays l'amour" et "Wojide" sur lequel parait une reprise de "Kaskavel" en mandarin.

 

En 2017, Kayanmbé revient avec un maxi CD "Hymne la Rényon",un texte de Sulliman Issop Banian traduit en créole par Patrice Treuthardt.

"Homme de principes, passioné et de valeurs"

Ce vendredi 27 juillet 2018, Maurice Gironcel, maire et conseiller départemental, a rendu hommage à Maximin Boyer en déclarant : "C’est avec une vive émotion et une grande tristesse que j’ai appris le décès de notre dalon Maximin Boyer, jeudi dernier. Homme de passion, j’ai eu plaisir à faire sa connaissance grâce au groupe " Renessens " de Sainte-Suzanne.

Homme de principes, passionné et de valeurs, il a été un fervent défenseur de la musique réunionnaise ; qu’il n’a eu de cesse de promouvoir et valoriser pendant toute sa carrière.
Maximin Boyer a utilisé son don pour la chanson et la musique pour que notre culture réunionnaise illumine chacun des endroits qu’il aura visités.
Nous perdons, aujourd’hui encore, un grand défenseur de notre " réunionnaiseté ", de notre culture réunionnaise."
 

"Un ami, un frère, un artiste de la culture réunionnaise"

La municipalité saint-paul a, elle aussi, réagi : 

" C’est avec une profonde émotion que nous apprenons la disparition de Maximin Boyer. La Réunion perd aujourd’hui un ami, un frère, un artiste de la culture réunionnaise. Cet ambassadeur de notre réunionnité a su faire vibrer tous les coeurs. Qui n’a pas fredonné des plus petits aux plus grands " Dann la ravinn dann ker soley " ?

Ce grand homme, passeur de mémoire de notre patrimoine musical, était reconnu parmi les siens, comme étant un véritable militant culturel.  Son amour pour notre Île, notre langue créole, a su dépasser les frontières. Son enregistrement de Kaskavel en mandarin, est l’exemple même, de la contribution de nos artistes réunionnais à travers le monde.

Au nom de tous les Saint-Paulois, nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille, ses proches, et à ses amis. "

eg/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !