Insécurité routière :

Gendarmerie : 18 retraits de permis et des conduites addictives au volant


Publié / Actualisé
Voici le bilan de l'action menée par les motocyclistes de l'EDSR au cours du Week-end écoulé pour lutter contre l'insécurité routière.Les 16 motocyclistes de l'EDSR de service ce week-end ont ciblé les causes principales des accidents sur notre île en procédant à des contrôles de jour comme de nuit sur l'ensemble des axes principaux de l'île. Le bilan témoigne à nouveau de la problématique d'insécurité routière :
Voici le bilan de l'action menée par les motocyclistes de l'EDSR au cours du Week-end écoulé pour lutter contre l'insécurité routière.Les 16 motocyclistes de l'EDSR de service ce week-end ont ciblé les causes principales des accidents sur notre île en procédant à des contrôles de jour comme de nuit sur l'ensemble des axes principaux de l'île. Le bilan témoigne à nouveau de la problématique d'insécurité routière :

69 infractions dont 66  génératrices d'accidents graves ont été constatées, 40%  d'entre-elles relevant des conduites addictives :
- 18 conduites sous l'emprise de l'alcool dont 8 délictuelles;
- 10 conduites après usage de stupéfiants;
- 01 défaut d'assurance;
- 14  dépassements de la vitesse avec interception dont 1 supérieursà 40 km/h - automobiliste contrôlé à 164 km/h sur la RN 2 à ST-BENOIT, vitesse retenue 154 / 110 KM/H;
- 03 conduites sans permis ou malgré une mesure de suspension;
- 12 conduites en faisant usage du téléphone.
- 02 non-port de ceinture de sécurité.

Au total, 18 permis ont été retirés sur le champ.

A noter dans le cumul d'infractions, ce jeune conducteur contrôlé cet après-midi sur la route des Tamarins à 120 km/h pour 90 Km/h et positif à l'éthylomètre (0,56 mg/litre d'air).

Les gendarmes des brigades territoriales sont intervenus au cours des deux dernières nuits sur 7 faits concernant la circulation routière dont 4 accidents, tous provoqués par un conducteur alcoolisé !

En cette période de fin de vacances scolaires marquant une reprise à la hausse du trafic, la gendarmerie continue à maintenir la pression sur les comportements accidentogènes.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !