Législative partielle dans la 7ème circonscription (actualisé) :

Jean-Luc Poudroux balaie les Robert


Publié / Actualisé
Jean-Luc Poudroux, 68 ans, candidat de l'Union de la Droite, a été élu ce dimanche 30 septembre 2018 député de la 7ème circonscription lors de la législative partielle. Avec 59,44%% des voix, il balaie littéralement son adversaire, Pierrick Robert (LPA) qui a recueilli 40,56% des voix, mais aussi l'ancien député Thierry Robert qui s'est fortement impliqué dans ce scrutin et qui est forcément très impacté par cette défaite. L'abstention reste quant à elle extrêmement forte pour ce second tour puisqu'elle atteint les 69,37% (contre 76,85% au premier tour).
Jean-Luc Poudroux, 68 ans, candidat de l'Union de la Droite, a été élu ce dimanche 30 septembre 2018 député de la 7ème circonscription lors de la législative partielle. Avec 59,44%% des voix, il balaie littéralement son adversaire, Pierrick Robert (LPA) qui a recueilli 40,56% des voix, mais aussi l'ancien député Thierry Robert qui s'est fortement impliqué dans ce scrutin et qui est forcément très impacté par cette défaite. L'abstention reste quant à elle extrêmement forte pour ce second tour puisqu'elle atteint les 69,37% (contre 76,85% au premier tour).

Jean-Luc Poudroux reçu 6 sur 6

Sur les 6 communes concernées, dans cette 7ème circonscription, Jean-Luc Poudroux arrive en tête sur tous les territoires. A Saint-Leu, commune dont il fut le maire, Jean-Luc Poudroux enregistre un score flatteur 56,27 % des voix. Très bon score également à l’Etang-Salé (70,34%) et à Saint-Paul où les voix de Jean-François Nativel et d’Aurélien Centon semblent s’être reportés en faveur du nouveau député (66,26,%). La victoire fut plus courte à Saint-Louis (52,16%) et aux Avirons (53,97%). " C’est une grande victoire ", s’est réjoui Jean-Luc Poudroux.

C’est la première fois depuis l’élection de Cyrille Melchior à la présidence du Département que " les droites ", Objectif Réunion et Les Républicains, se retrouvaient autour d’un même candidat. Cette dynamique d’union a donc été une réussite pour ce scrutin. A voir si elle se poursuivra et si Michel Fontaine et Didier Robert sauront mettre leurs rancœurs de côté en vue des prochains scrutins (européennes en 2019, municipales en 2020, régionales et départementales en 2021).

Quoi qu’il en soit, la victoire de Jean-Luc Poudroux apporte un nouveau siège à l’opposition gouvernementale à l’Assemblée Nationale, fragilisant un peu plus le camp d’Emmanuel Macron sans pour autant perturber le travail de la majorité.

Pierrick Robert, erreur de casting ? 

S’il avait réussi à sauver les meubles au premier tour en terminant à la première place à Saint-Louis avec 39% des voix, Pierrick Robert s’est clairement effondré durant ce second tour, même à Saint-Louis où il est devancé par son adversaire (52,16% contre 47,84% des voix).

Alors que son frère Thierry était habitué à des scores avoisinant les 60% durant les législatives, Pierrick Robert fait donc beaucoup moins bien avec seulement 40,56% et une cuisante défaite. La question mérite alors d’être posée : Pierrick Robert était-il le bon candidat ? N’a-t-il pas souffert de cette image d’être le " frère de " ? Possédait-il toutes les qualités requises pour représenter sa population à l’Assemblée Nationale ? Au regard du résultat, les électeurs de la 7ème circonscription semblent avoir jugé que l’élu d’opposition de Saint-Louis n’était pas le bon candidat.


L’avenir de Thierry Robert en question

Si Pierrick Robert est le perdant de ce second tour sur le papier, les yeux sont forcément rivés vers Thierry Robert. En effet, l’ancien maire s’est fortement impliqué tout au long de ce scrutin, donnant l’impression que son frère n’était qu’un candidat par correspondance. Thierry Robert avait même poussé le vice en régionalisant ce scrutin au soir du 1er tour, le 23 septembre dernier. " C’est devenu une élection régionale qui oppose Didier Robert à Thierry Robert ", avait-il affirmé.

Une élection qui, si on le prend au pied de la lettre, a été largement emportée par l’actuel président de Région. C’est donc une défaite majeure pour Thierry Robert, qui, en l’espace d’une année, est passé de député-maire à simple conseiller municipal de Saint-Leu, commune où son frère enregistre une sévère défaite face à Jean-Luc Poudroux.

Peut-être paie-t-il une certaine omniprésence, tant à la mairie de Saint-Leu que durant ce scrutin, sans compter des coups d’éclats et le non-paiement de ses impôts dans les temps (motif de son inéligibilité) qui ont peut-être érodé son électorat. " Il a utilisé la confiance de la population en faisant n’importe quoi, en disant n’importe quoi ", a d’ailleurs jugé Jean-Paul Virapoullé, maire de Saint-André, ce dimanche soir.

Ce scrutin pose donc la question de l’avenir politique de Thierry Robert à 2 ans des municipales et à 3 ans des élections départementales et régionales. Est-ce que Thierry Robert continuera à jouer son rôle de " meilleur opposant " de Didier Robert ? Pourra-t-il préserver sa municipalité face à un Jean-Luc Poudroux qui a su garder son ancrage politique dans une commune dont il fut le maire durant près de deux décennies ?

" Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends ", a réagi l’ancien député, citant ainsi Nelson Mandela, en réaction à la victoire de Jean-Luc Poudroux.  Une réaction qui laisse la porte ouverte au champ des possibles…

www.ipreunion.com

 

   

6 Commentaire(s)

Stbe, Posté
Une grande victoire avec 1 tier des electeur.
Comment ouvrir la politique aux jeunes quand tout ces anciens briguent tout les mandats et ne veulent pas passer la main???
A quand le renouvellement en politique??
Afzal, Posté
Il n’aime pas les dinosaures, celui la est un tyrannosaure 🦖🦕
Gnac, Posté
JL POUDROUX a été élu parce qu'en face son adversaire n'était pas de taille à l'affronter.
L'ex député Thierry Robert a fait un très mauvais choix en choisissant son frère pour le remplacer.
Le taux d'abstention de presque 70 % et le nombre de bulletins blancs et nuls ne grandissent pas J L POUDROUX..Pour moi c'est un très mauvais élu qui n'apportera pas grand chose au parlement car n'y étant jamais préparé !
Il serait bien inspiré de mettre sa jeune suppléante Graziella à sa place et de l'aider comme tuteur politique de part son vécu..
Ce serait un excellent geste pour redonner confiance aux électeurs afin qu'ils reviennent aux urnes.
Mais cela dit je sais bien qu'il fera comme tous les autres élus c'est à dire profiter un max de cette aubaine tombée du ciel..pour lui finie cette CSG qui le penalisait comme ses collègues retraités..c'est l'inverse qui s'est produit : le jackpot.
Je retiendrais tout de même une chose à travers cette élection..l'argent utilisé par la région dans cette victoire..l'argent du contribuable que je suis..
Je ne suis plus d'accord de la façon dont on utilise mes impôts.
Je suis d’acc , Posté
Un dinosaure élu et soutenu par un anti dinosaure 🦕 ou va le monde animal
THOR, Posté
Ça y est ! les insultes vont commencer ....Thierry peut être un genoux à terre, mais il va se remettre debout. Il est jeune, il apprend vite et il a toujours la confiance de gens modestes qui ne voient pas les gros zozos comme leurs défenseurs. A bientôt....Thierry va vous surprendre !
Chistian, Posté
li site 1 parole un grand Missier
lé faible , faible lo bougre Li arriv meme pa son doigt de pied
Fé pitié
Quan ou fé tro dentelle , lo monde y okip a ou Si li té ret comme o débi pé etre vou té yiéme son zénés
Alé fé la case passoire aster et RDV tribinal pou out dégat y sa continié