Chantier de la NRL :

Les transporteurs sont "en guerre" : "on va sortir l'artillerie lourde"


Publié / Actualisé
L'intersyndicale s'est réunie à nouveau ce lundi 20 juillet pour évoquer la suite des événements. Très remontés, les transporteurs envisagent des actions fortes dès cette semaine et potentiellement dès ce mardi contre la Région. Une opération escargot pourrait être organisée en direction de la collectivité. Aucun blocage de route n'est envisagé par contre. A ce jour, le chantier de la Nouvelle Route du Littoral est à nouveau à l'arrêt, l'ordre de service n'est pas signé pour assurer les futures commandes de roches nécessaires pour la construction de la digue. Pas d'informations non plus sur la potentielle résiliation du marché. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'intersyndicale s'est réunie à nouveau ce lundi 20 juillet pour évoquer la suite des événements. Très remontés, les transporteurs envisagent des actions fortes dès cette semaine et potentiellement dès ce mardi contre la Région. Une opération escargot pourrait être organisée en direction de la collectivité. Aucun blocage de route n'est envisagé par contre. A ce jour, le chantier de la Nouvelle Route du Littoral est à nouveau à l'arrêt, l'ordre de service n'est pas signé pour assurer les futures commandes de roches nécessaires pour la construction de la digue. Pas d'informations non plus sur la potentielle résiliation du marché. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"On va sortir l'artillerie lourde" disent les transporteurs ce lundi 20 juillet. L'intersyndicale organisait un point presse à Sainte-Suzanne dans la matinée pour rappeler leurs revendications et annoncer des actions fortes pour la suite. "Une chose est sûre, il n'y aura pas de blocage de route, on ne souhaite pas impacter les Réunionnais" nous affirme Didier Hoareau, du syndicat OTI.

"On jouera sur l'effet de surprise" nous dit-on, aucune annonce ne sera faite sur les actions prévues. Une opération escargot peut être envisagée cependant, en drection de la collectivité régionale, peut-être dès ce mardi. "On est en guerre", appuie Didier Hoareau. "On ne veut plus de petit bricolage avec des petites commandes de roches par ci par là, on veut une vraie reprise du chantier et que l'ordre de service soit signé." Concernant la rencontre qui était prévue le 10 juillet entre la Région et le groupement et qui a finalement été décalée, l'intersyndicale dit n'être toujours au courant de rien.

Plus de 800 personnels sont concernés par ce chantier.

Lire aussi : Marché de la digue : les transporteurs feront le point lundi sur les actions à mener

www.ipreunion.com / [email protected]

   

17 Commentaire(s)

Cela se passe comme ça en Corée, Posté
En Corée , son président vient de virer les responsables d'un grand projet ... à la réunion , le préfet aurait dÃ" faire la même chose ...
Potion magique, Posté
Transportèrs fini dose à zot ! Ha ha ha hi hi hi mouahhhhhhhhhhhhhhhhhaaahhhhhh. Koi zot la boîre don !
Reve pi la pi la route, la pi l'arzent, la caisse lé vide .
Attend prossain président (e) rentré aprè zot va gaigne ti boucher manzer . Ek lu pi rien pou gaigner
GUY DEUXVINGT, Posté
Ils peuvent faire ce qu'ils veulent les voleurs de transporteurs.
La route digue ne ce feras jamais mettez vous sa bien dans la tête.
Les acropodes sont défaillant pour cause probable de roche local non adaptées.
Si on reprend l'historique de cette route elle été prévue initialement tout viaduc mais encore une foi une fois un très mauvais choix politique à été fait.
Donc pas de roches (les andains ne suffiront jamais), pas d'acropode donc pas de route digue.
On reviendra au projet initial quant déplaise aux transporteurs.
Cascade mada, Posté
I roule à zot même dans la farine, i décale, i à mette rdv, i redecale, co mié mi rit , lé en train de goguenarde à zot bon pé. Lé belle hein !
TMA974, Posté
Donnez un RIB...On va gagner du temps
Allé cachette, Posté
Le pharaon pensait gagner St Denis pour refiler la papate chaude ... perdu . Il faudra rester jusqu en 2021 ... qui a dit que président n'était pas un métier ? Mais les indemnités paient bien
Santa, Posté
Par contre quand zot y négocier dans bureau, nous lé pas avec zot. Si zot y bloque à moins, mi bloque su zot, bana lé riche y veut plus.
Pacon, Posté
On prend les mêmes et on recommence . Ils sont tellement affamés ces pauvres ! Ces personnes autour de cette pèsent à eux seuls une bonne centaine de millions mais qui n aiment pas trop payer les prestataires et leurs propres employés .
Titan, Posté
CAROUPAYE fait encore son cinéma, après il demande aux transporteurs de se calmer en faveur de son poto Didier. On connaît ton manège lo frère
Roberto, Posté
on voit quils respectent la distanciation sociale et le port du masque bravo les transporteur bel â"¬xemple !!!
7AC, Posté
Tels de parasites ces transporteurs, pareil carapates sur tété boeuf !
Aie aie, Posté
achete 7 camions au.lieu de 2 ..zot lanete vorasse zordi y crie ....plante fleur dedans ester
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
En même temps .... faut bien la finir cette NRL ..... ne serait ce que pour l intérêt des usagers ....
SOWETO, Posté
VIVE DIDIER ROBERT DISAIT IL N'Y A PAS SI LONGTEMPS MONGIN ET CAROUPAYE.
Charly, Posté
Il fut un temps ou le CAROUPAYE , embrasait tellement bien le président de la Région qu'on aurai penser à un amour éternel
Quel est zordi le sujet de cette désunion
A ce sujet , ces hommes et femmes qui le suivent éperdument , doivent se le poser
Ils vont être déçu de la vérité
Max, Posté
Voilà un corps de métier du secteur privé qui attend tout de la puissance publique, pourquoi pas la même chose pour les autres métiers. Les transporteurs ont été trop gâtés, comme des enfants ils ne sont pas autonomes
HULK, Posté
Après avoir obtenu de LA RÉGION un marché taillé sur mesures pour eux, mais mal taillée peux comprendre qu'ils soient mécontents. Par contre, qu'ils aillent faire pression sur les resposables,pourquoi pas, mais les responsables ce ne sont pas les citoyens qui aujourd'hui se trouvent confrontés à des problèmes plus graves. Qu'ils ne commettent pas cette erreur qui j'espère,entrainerait des sanctions. Il serait intolérable de se faire coller une amende de 135 euros pour non port du masque et qu'un blocage de routes reste impuni. Les gens vont finir par brûler leurs camions, et ce sera mérité.