Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Grand port maritime, port du masque, NRL, Didier Robert, casses auto


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 20 juillet au vendredi 24 juillet 2020 sur Imaz Press :

- Lundi 20 juillet - Grand port maritime : les dockers souhaitent le dépistage systématique des marins
- Mardi 21 juillet - Port du masque obligatoire : la pénible mais nécessaire adaptation
- Mercredi 22 juillet - La Nouvelle Route du Littoral s'éloigne encore un peu plus
- Jeudi 23 juillet - NRL : le vacancier Didier Robert ou l'art du "c'est la faute de tous les autres pas de la mienne"
- Vendredi 24 juillet - Détruire un véhicule hors d'usage : une galère qui coûte souvent cher
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 20 juillet au vendredi 24 juillet 2020 sur Imaz Press :

- Lundi 20 juillet - Grand port maritime : les dockers souhaitent le dépistage systématique des marins
- Mardi 21 juillet - Port du masque obligatoire : la pénible mais nécessaire adaptation
- Mercredi 22 juillet - La Nouvelle Route du Littoral s'éloigne encore un peu plus
- Jeudi 23 juillet - NRL : le vacancier Didier Robert ou l'art du "c'est la faute de tous les autres pas de la mienne"
- Vendredi 24 juillet - Détruire un véhicule hors d'usage : une galère qui coûte souvent cher

Lundi 20 juillet - Grand port maritime : les dockers souhaitent le dépistage systématique des marins

Alors que le nombre de cas importés et de cas autochtones de Covid-19 continuent d'augmenter dans l'île, certains dockers du Grand port maritime (GPM) réclame la mise en place d'un dépistage systématique des marins arrivant à La Réunion. Cette demande ne fait pas partie du dispositif mis en place par la préfecture. La demande a donc été refusée.

Mardi 21 juillet - Port du masque obligatoire : la pénible mais nécessaire adaptation

Depuis ce lundi 20 juillet 2020, le port du masque est obligatoire pour les adultes et les enfants de plus de 11 ans dans tous les lieux publics clos. Le décret pris vendredi 17 juillet a été publié samedi 18 juillet au Journal officiel. Le masque est désormais obligatoire dans la totalité des grandes surfaces alimentaires, mais aussi dans les centres commerciaux, les services publics et d'administration, les musées, les cinémas, les lieux de culte, ainsi que les salles de sport, pensions de famille et établissements sportifs couverts. Face à l'amende de 135 euros en cas de non port du masque, l'adaptation se fait tant bien que mal.

Mercredi 22 juillet - La Nouvelle Route du Littoral s'éloigne encore un peu plus

L'expression de "demi-route" semble plus que jamais d'actualité pour la NRL, bien qu'elle déplaise à la Région. Ce mardi 21 juillet, face à l'ire des transporteurs qui campent devant la pyramide inversée depuis le lever du jour, Dominique Fournel a voulu apporter quelques précisions. Et c'est une nouvelle échéance que l'on annonce aujourd'hui : 2024, "au mieux". Pas rassurant tout ça quand on apprend que les tensions entre la Région et le groupement sont plus tendues que jamais, et que la menace d'une résiliation du marché digue est toujours sur la table. Les transporteurs, loin d'être convaincus, ont passé la nuit devant la pyramide inversée et poursuivent le mouvement ce mercredi.

Jeudi 23 juillet - NRL : le vacancier Didier Robert ou l'art du "c'est la faute de tous les autres pas de la mienne"

Mis dos au mur par les transporteurs qui réclament des annonces concrètes concernant la poursuite du chantier de la Nouvelle Route du Littoral, Didier Robert qui profitait tranquillement de ses vacances s'est rebiffé ce mercredi 22 juillet 2020. Il a choisi rapport de force en saisissant un huissier pour faire constater le blocage de la collectivité régionale. Invoquant le "chantage", la "pression",  et la "désinformation", qui auraient des "conséquences directes sur les bénéficiaires de toutes les interventions de la collectivité". Il  aussi déploré l'"instrumentalisation" des transporteurs par le groupement en charge du chantier. Ou l'art et la manière de jouer la carte du "c'est la faute à tous les autres, pas la mienne". Objectif : tenter par tous les moyens de détourner les regards de la pyramide inversée, le siège dionysien de la Région

Vendredi 24 juillet - Détruire un véhicule hors d'usage : une galère qui coûte souvent cher

C'est une règle qu'il convient de connaître si l'on souhaite mettre sa voiture ou sa moto à la casse : tant que le véhicule roule, les centres VHU (Véhicules hors d'usage) agréés n'ont pas le droit de facturer le service de destruction. Alertés par un lecteur à qui plusieurs casses de l'île avaient demandé des frais de dossier injustifiés, nous avons enquêté. En se faisant passer pour un particulier, deux des onze centres agréés par la préfecture nous ont effectivement demandé des frais de dossiers. Lorsque nous avons demandé, cette fois à l'appui de la loi, si le service était payant, la réponse était tout autre : mettre son véhicule à la casse devient gratuit, comme par magie. La DEAL, au courant de ces abus, envisage une future inspection.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !