Elle a cessé d'émettre à minuit :

Clap de fin pour la chaîne France Ô, vitrine télévisuelle des Outre-mer


Publié / Actualisé
C'était une décision actée par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot le 4 août dernier : la chaîne des Outre-mer France Ô s'est officiellement arrêtée cette nuit à minuit. Le gouvernement justifie cette décision par une volonté d'intégrer davantage les Outre-mer dans les chaînes de l'Hexagone. Pour les Ultramarins, la disparition de France Ô marque cependant une nouvelle rupture entre la Métropole et les DOM. La chaîne France 4 quant à elle ne fermera que dans un an.
C'était une décision actée par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot le 4 août dernier : la chaîne des Outre-mer France Ô s'est officiellement arrêtée cette nuit à minuit. Le gouvernement justifie cette décision par une volonté d'intégrer davantage les Outre-mer dans les chaînes de l'Hexagone. Pour les Ultramarins, la disparition de France Ô marque cependant une nouvelle rupture entre la Métropole et les DOM. La chaîne France 4 quant à elle ne fermera que dans un an.

Le gouvernement avait décidé en 2018 de fermer la chaîne France Ô. Elle a cessé d'émettre définitivement ce dimanche 23 août 2020 à minuit. Une chaîne publique au profil unique, à la fois vitrine télévisuelle des Outre-mer et concentré de diversité.

Lire aussi : L'arrêt de la chaîne France Ô acté au 23 août prochain

Contrairement à France 4, qui a bénéficié en juillet d’un sursis d’un an (jusqu’à l’été 2021), France Ô a vu sa fermeture confirmée par le ministère de la culture, la date fatidique ayant seulement été repoussée du 9 au 23 août. "Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, annonce le report d’un an de l’arrêt de la chaîne France 4 pour assurer la transition nécessaire à la montée en puissance de l’offre jeunesse délinéarisée de France Télévisions et confirme, au terme du plein déploiement du pacte de visibilité pour les Outre-Mer, l’arrêt de la chaîne France Ô à compter du 23 août 2020" annonçait le gouvernement dans un communiqué.

Le CSA a entériné la fermeture et, dès le 1er septembre, la fréquence TNT dévolue à France Ô sera recyclée pour diffuser la chaîne d’information en continu Franceinfo en haute définition en Métropole. C'est donc la fin d’une aventure de quinze ans, voire vingt-deux si l’on inclut sa prédécesseure : France Ô avait été lancée en 2005, en remplacement de RFO Sat, née en 1998. D’abord cantonnée au câble et au satellite, elle doit attendre 2010 pour accéder à la TNT à l’échelle nationale, gage d’une plus grande notoriété. Les faibles audiences de la chaîne auront eu finalement raison de son maintien.

France Ô, 10 stations en tout - une à Malakoff et les autres réparties dans les Outre-mer - a dit au revoir à ses téléspectateurs sur Twitter ce dimanche.

 

La chaîne France 4, elle, "instrument essentiel de soutien à la continuité pédagogique en cette période particulière (de Covid-19, ndlr)" selon le ministère de la Culture, bénéficie d'un sursis d'un an. "Le gouvernement, sous l’autorité du Président de la République, a décidé de différer d’un an l’arrêt de la chaîne France 4, dont la grille sera adaptée, durant cette phase de transition, par France Télévisions" ajoutait le ministère le 4 août dernier.

Lire aussi : Et si se passer d'une chaîne des Outre-mer signifiait se passer du ministère...

www.ipreunion.com / [email protected] avec AFP

   

1 Commentaire(s)

SistaMurielle, Posté
C Â' était la seule chaîne des outre - mer ,
Que nous reste - t - il aujourd'hui ?
Quelle est la chaîne qui va la remplacer ?