Une lettre a aussi été adressée aux maires des 24 communes :

Saint-Denis : une pétition demande le retrait de la statue de Mahé Labourdonnais


Publié / Actualisé
Si la colère semble être retombée ces derniers temps, les militants anti-racistes ne chaument pas pour autant : depuis le 22 août 2020, une pétition a été mise en ligne pour demander le retrait de la statue de Mahé Labourdonnais à Saint-Denis. Figure controversée et esclavagiste de l'Histoire réunionnaise, la statue en son honneur est depuis longtemps dans le viseur des militants. Au quatre coins du monde, de nombreuses statues ont d'ailleurs été déboulonnées, de grès ou de force. C'est notamment le cas en Martinique, où plusieurs statues de figures coloniales ont été retirées par des activistes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Si la colère semble être retombée ces derniers temps, les militants anti-racistes ne chaument pas pour autant : depuis le 22 août 2020, une pétition a été mise en ligne pour demander le retrait de la statue de Mahé Labourdonnais à Saint-Denis. Figure controversée et esclavagiste de l'Histoire réunionnaise, la statue en son honneur est depuis longtemps dans le viseur des militants. Au quatre coins du monde, de nombreuses statues ont d'ailleurs été déboulonnées, de grès ou de force. C'est notamment le cas en Martinique, où plusieurs statues de figures coloniales ont été retirées par des activistes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Ces représentants de l’esclavagisme et du colonialisme siègent ainsi dans nos villes et nos cités depuis des siècles sans que soient interrogées leurs crimes, alors même que l’esclavage est reconnu comme un crime contre l’humanité, ces statues continuent à ériger le crime comme une gloire. Cette impunité doit cesser car elle maintient tout un peuple dans la honte, et laisse les héros de la liberté dans l’ignorance et l’oubli" pointent du doigt les créateurs de la pétition, dont Mathieu Laude-Persée et Philippe Bessière font partie.

En plus de la pétition, qui cumule actuellement près de 180 signatures, un courrier a aussi été déposé aux 24 maires de l'île le 20 août dernier. Les signataires, une quarantaine environ, sollicitent les édiles pour l'organisation d'un rendez-vous "dans la plus grande urgence afin que nous puissions évoquer ces questions essentielles à l'avenir de notre pays, et prendre, ensemble, peuple et élus réunis, des décisions honorables". 

 

Ils proposent par ailleurs "de mettre en place une commission publique d'études et de concertation sur les noms des rues et des places publiques, sur les noms des écoles, des lycées, des collèges et des universités, sur les édifices publics ainsi que sur la place et les lieux des statues honorifiques afin que nous parvenions à un équilibre vis à vis de la représentation de l'histoire et de la mémoire de ce pays".

La question du déboulonnage des statues revient régulièrement dans le débat, les militants anti-racistes appelant depuis longtemps déjà à retirer ces monuments représentant des figures historiques esclavagistes. A la suite des manifestations en hommage à George Floyd, un afro-américain tué par la police lors d'une interpellation, et à Adama Traoré, jeune français décédé lui aussi lors d'une interpellation, la demande s'est faite plus pressante. Pour autant, Emmanuel Macron a balayé cette dernière, indiquant que "la République n'effacera aucune trace" et "elle ne déboulonnera pas de statues".

Lire aussi : Une marche silencieuse à Saint-Denis contre les violences policières

Lire aussi : Déboulonner les statues, c'est bien, pouvoir apprendre la vraie Histoire, c'est mieux

www.ipreunion.com / [email protected]

   

9 Commentaire(s)

Koudzok, Posté
De nombreuses statues de bourreaux sont déjà tombées dans le monde et c'est une très bonne chose. Eriger ce genre de personnage en trophée lorsque leurs victimes sont relégués au rang du fénoir revient à la perpétuation des crimes pourtant officiellement reconnu. Que les inquiets se rassurent, cela n'effacera pas l'histoire tant ces personnages sont omni présents dans l'histoire écrite par les vainqueurs, comme d'hab.
Lorsque le peuple se la réapproprie en faisant chavirer l'hégémonie éternelle, ça ne fait pas de mal.
Gooal, Posté
Si té des statut d Hitler en France zot n aurais fé quoi..respect bande creole la...
Sissi974, Posté
Vous n'avez rien d'autres à penser ou à défendre en ces temps très difficiles, le passé c'est le passé, pensons au présent pour un avenir meilleur pour tous !
HULK, Posté
Une bande de clowns intolérants qui veulent imposer "leur" bien pensance
SOMANKE, Posté
De Gaulle et les Harkis, ça vous inspire quoi Messieurs les censeurs?
Jo974, Posté
Faire tomber une statue n'effacera ni l'histoire de notre peuple ..
Tec Tec, Posté
1) Article bourré de fautes...
2) j'ai 65 balais, jusqu'ici mon île a connu la quiétude, malgré la présence de ces statues aujourd'hui controversées. Ceux qui réclament leur déboulonnage pensent peut-être ainsi réécrire l'Histoire ? L'Histoire est et restera, les hommes qui l'ont écrite aussi. Ne serait-ce pas plus intelligent, plus constructif de parler davantage des victimes et de commémorer leur mémoire au lieu d'aboyer avec les loups?
Max, Posté
On tombe sur la tête, César, les chinois, les grecs, les maures tous ont pratiqué l'esclavages, la France est le seule pays qui l'a abolit
Safe, Posté
20 personnes ? C'est quoi ça ? la dictature des minorités ?