[LIVE VIDÉO] Fermeture d'établissements cause de la Covid-19 :

Les restaurateurs péi font du bruit en soutien à leurs collègues de Métropole


Publié / Actualisé
Alors que le gouvernement a annoncé la fermeture des bars et restaurants des villes classées en "zone d'alerte maximale", à l'instar de Marseille, les professionnels du secteur se sont donnés rendez-vous pour manifester leur mécontentement. Ce vendredi 2 octobre 2020 à 13h45, les restaurateurs et hôteliers sont invités à se rassembler devant leur établissement et à porter un brassard noir pour montrer leur inquiétude. (Photos rb/www.ipreunion.com)
Alors que le gouvernement a annoncé la fermeture des bars et restaurants des villes classées en "zone d'alerte maximale", à l'instar de Marseille, les professionnels du secteur se sont donnés rendez-vous pour manifester leur mécontentement. Ce vendredi 2 octobre 2020 à 13h45, les restaurateurs et hôteliers sont invités à se rassembler devant leur établissement et à porter un brassard noir pour montrer leur inquiétude. (Photos rb/www.ipreunion.com)

Notre journaliste est à Saint-Denis pour suivre la démonstration de soutien aux restaurateurs de Métropole :

Les restaurateurs sont sortis à 13h45, en réponse à l'appel national, pour un concert de casseroles, en soutien aux bars et aux restaurateurs qui doivent fermer en zone d'alerte maximale, ce qui n'est pas le cas de La Réunion.

L'initiative a été lancée par le chef étoilé et très médiatique Philippe Etchebest, originaire de Bordeaux."J’invite tous les restaurateurs, les artisans à se rassembler devant leur établissement, leurs commerces avec un brassard noir et tout leur personnel parce que notre personnel, nos équipes sont concernés" a-t-il indiqué.

Plus tôt dans la matinée, les professionnels du secteur étaient en concertation à la préfecture pour discuter de l'avenir des établissements touristiques à La Réunion. "C'est une période de survie pour notre secteur, notre avenir est incertain, on ne peut pas prévoir pour dans trois mois" souligne Patrick Serveaux, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH). "Chaque maillon du secteur n'a pas les mêmes problématiques" continue-t-il.Regardez :

Si La Réunion n'est pas concernée par les mesures les plus strictes, Patrick Serveaux affirme le soutien du secteur à l'égard de son homologue métropolitain. "Nous aurons une manifestation en solidarité à nos collègues de Marseille, et on pense aussi à nos confrères parisiens" explique-t-il.

D'autres réunions devraient avoir lieu avec les autorités dans les semaines et mois à venir.

as / www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Charly, Posté
Et Patrick , mi la pas vue ALIN ?????Ou est passée la girl ???Soutien quant tu nous lâche
Chifoumi, Posté
Moin té zot moin noré honte. Mi comprend que lé pas facile quand i dit faut fermer. Mais là i cause de la santé et la vie demoune. À cause zot i rassemble pas zot pou incite demoune pou applique les gestes barrière pou que les cas i augmente pas en flèche dans zones oussa lé rouge, rouge écarlate. Serait plus intelligent, mi pense. Au moins les restaurants i reste ouverts. Lé plus facile la révolte.