Jardins de Manapany :

Saint-Joseph : une centaine de personnalités réunionnaises appellent à sauver le "Ti Coin Charmant"


Publié / Actualisé
Les tensions sont à leur comble à Saint-Joseph entre le maire et les membres du Collectif des usagers des jardins de Manapany. Ils réclament toujours le déclassement des jardins dans le domaine public. La mairie de Saint-Joseph, elle, a toujours défendu la fermeture de ce lieu au grand public. Lors d'un rassemblement le 27 septembre, deux personnes ont été interpellé. Le conflit a aussi mené Patrick Lebreton a échangé des insultes avec certains protestataires, dans une vidéo publiée sur Youtube. Ce mercredi 7 octobre, la mairie a construit un mur de béton pour définitivement fermer l'accès au site, ce qui a de nouveau exacerbé les tensions. Une centaine de personnalités réunionnaises appellent désormais à sauver le "Ti Coin Charmant" dans une tribune publiée par le Quotidien ce dimanche. Nous publions cette tribune ci-dessous.
Les tensions sont à leur comble à Saint-Joseph entre le maire et les membres du Collectif des usagers des jardins de Manapany. Ils réclament toujours le déclassement des jardins dans le domaine public. La mairie de Saint-Joseph, elle, a toujours défendu la fermeture de ce lieu au grand public. Lors d'un rassemblement le 27 septembre, deux personnes ont été interpellé. Le conflit a aussi mené Patrick Lebreton a échangé des insultes avec certains protestataires, dans une vidéo publiée sur Youtube. Ce mercredi 7 octobre, la mairie a construit un mur de béton pour définitivement fermer l'accès au site, ce qui a de nouveau exacerbé les tensions. Une centaine de personnalités réunionnaises appellent désormais à sauver le "Ti Coin Charmant" dans une tribune publiée par le Quotidien ce dimanche. Nous publions cette tribune ci-dessous.

Appel pour sauver le Ti Coin Charmant de Manapany, symbole d’unité, d’ouverture et de partage :

Nous, artistes, sportifs, responsables associatifs et syndicaux à La Réunion dénonçons la fermeture des “jardins de Manapany”.

L’enjeu de la fermeture des jardins de Manapany et de leur avenir est immense et va bien au-delà des considérations locales ou politiques.

Elle nous concerne tous.

C’est un symbole et un choix d’avenir.

Nous connaissions Manapany pour son petit paradis balnéaire, son écrin de verdure au dessus de l’océan, son amphithéâtre naturel bordé de vacoas et ses immenses banians connu par tous sous le nom de " ti coin charmant ".

Après avoir condamné l’accès au lieu depuis plusieurs mois, le mercredi 7 octobre, la mairie de St Joseph a ordonné la construction d’un mur de béton pour définitivement fermer l’accès au site. Le temps où Luc Donat chantait le sourire et l’hospitalité qui habitait ce lieu semble désormais révolu.

Depuis maintenant 10 semaines des riverains réclament à la mairie le droit d’être informé sur le devenir de ce lieu. Face à leurs interrogations légitimes, la mairie n’a jamais daigné présenter officiellement et publiquement les projets envisagés sur ce site.

Pour seule réponse, nous assistons au déploiement d’engins de chantiers, à la présence de gardes privés, et à l’installation de clôtures et barbelés.

Nous demandons solennellement à Patrick Lebreton, maire de Saint-Joseph, de rouvrir l’accès à ce lieu préservé, à la beauté sauvage, où les familles, les enfants, les musiciens viennent se retrouver paisiblement au-dessus du bassin, ce lieu où vit une espèce unique au monde et protégée, le gecko vert de Manapany.

Nous invitons la population réunionnaise à signer massivement la pétition lancée par le “collectif des usagers des jardins de Manapany” pour demander la réouverture du site.

Nous sommes là face à un choix de société : continuer la bétonisation et la privatisation du littoral en accroissant le développement d’infrastructures destinées à une clientèle fortunée. Ou alors, stopper l’hémorragie, instaurer le dialogue avec les habitants et permettre à ce site de redevenir ce qu’il était : un lieu de rencontre, de brassage populaire et culturel, ou tout simplement de pique-nique dominical.

Soyons solidaires, et engageons-nous pour défendre le “ti coin charmant”, un symbole du vivre-ensemble à La Réunion, de la richesse de la nature et de la beauté du sud sauvage.

Les signataires :

Adam Juliette, costumière
Aglio Mathilde, comédienne
Amemoutou-Laope Jean, musicien (Christine Salem, RoulerKiller)
Andoche Sully, lekrivèr, rakontèr
Appollo, scénariste
Association des Riverains de Manapany
Association Ziskakan
Aucuit Alice, artiste
Baré Zanmari, musicien chanteur
Beaulieu Mickael, musicien
Bélem Gaëlle, écrivaine
Benmira Rezkia, Incroyable Comestible St Pierre
Besse Pascale, musicienne
Binoche Béatrice, FRAC Réunion, amie du vivant
Blanc Pascal, recordman de la grande traversée des Alpes par le GR5, 2ème, 3ème et 4ème du Grand Raid, association " Esprit Aventurier "
Bonnecarrère Lola, comédienne
Bourire Mélanie, chanteuse, musicienne
Bourse Didier, Attac Réunion
Boyer Florence, chorégraphe
Brouard David, chorégraphe
Cadet Bruno, musicien
Cadet Jimmy, peintre
Cadou Eléonore, Maitre de Conférence
Campos Alexis, comédien
Carrère Ava, chanteuse, Sages Comme des Sauvages
Cazal Rémi, musicien, Grèn Sémé
Chaussalet Alexis, militant associatif
Chauvat Simon, Alternatiba Péï
Collectif 5000 pîe d’bwa
Collectif des Usagers du Jardin de Manapany
Colombani Ismaël, chanteur, Sages Comme des Sauvages
Dalo Laurent, musicien
De Sacco Carlo, chanteur, musicien, Grèn Sémé
Dènmont Cristof, artiste
Devi-Peters Ananda, chanteuse
Di Orio Emma, artiste plasticienne
Djebrouni Emmanuel, musicien
Ebrard Sandrine, artiste et pédagogue
Faham Marie, conteuse
Faivre Cyril, musicien
Folin Sebastien, journaliste et producteur engagé
Fontaine Anne, artiste plasticienne
Fontaine Valérie, manager
Fontano Vincent, auteur réalisateur
Gaba Bruno, musicien, éditeur
Gercara Brandon, artiste chercheur
Gernigon Alain, artiste
Givran Nicolas, metteur en scène
Gonthier Christophe, président association 3 peaks
Grondin Anny, conteuse
Hauss David, champion de triathlon, 4eme au JO de Londres
Herbiniere Jacky, Germin’acteur
Hippolyte, grand reporter, auteur bd
Hoarau Guillaume, footballeur
Hoarau Pauline, mannequin
Hoarau Thierry, photographe indépendant
Jace, street artist
Jad’, artiste
Julien Gregoire, musicien
Kamaty Maya, chanteuse
Kayo Nosy, auteur
Knopfel Pascal, graphiste
Kopp Jérémy, musicien
Lacaille Oriane, musicienne
Lacaille René, musicien
Lacaze Jean Marc, artiste plasticien
Lacroix-Herpin Philippe, enseignant et musicien
Lafare Gangama Teddy, artiste
Lafargue Eric, photographe
Lanfroy Marie, chanteuse (Saodaj’)
Lauret Elodie, musicienne
Lauret Eric, conteur comédien
Lauret Gilles, musicien, chanteur
Lauret Lionel, artiste
Lebot Germain, musicien
Legros Fabrice, auteur, compositeur, interprète
Lemarchand Elisabeth, sportive
Lisador Kéti, artiste conteuse
Lopez Tahaa, comédienne
Lung-Tung Guillaume, artiste, compagnie Carton mécanique
Maillot Vincent, artiste de cirque
Mallet Gaël, association culturelle Maudit Tangue
Manglou Gabrielle, artiste plasticienne
Medoc Elma Loïc, musicien
Mightylion Greg, musicien, chanteur
Monga Lolita, comédienne
Ninotta Dorothée, guitariste
Pasquet Flora, chanteuse
Payet Leila, chercheuse, arts visuels
Philippon Romain, photographe
Picot Bastien, chanteur
Pounia Gilbert, chanteur, auteur, compositeur
Prajet Karine, professeur de théâtre
Prianon Antonio, photographe
Quëland de St-Pern Yohann, artiste visuel
Ramboatinarisoa Willy, directeur EMA Réunion
Rivière Pierre Louis, écrivain
Rivière Thierry, artiste plasticien
Salèm Christine, chanteuse
Sicard Davy, musicien, chanteur
Soraya Thomas, chorégraphe
Sorres Alex, chanteur
Stéphane Kenklé, artiste peintre
Talpot Mickaël, musicien
Tehem, auteur bd
Vandermeersch Florence, illustratrice
Waro Danyèl, maloyèr
Yourte la Vanille, association culturelle de Bras Panon
Ziia, chanteuse, musicienne

Lire aussi : Manifestation devant les Jardins de Manapany, deux personnes interpellées

Lire aussi : Site de Manapany-les-bains : "l'utilisation de cet espace engage directement la responsabilité du Maire"

   

3 Commentaire(s)

Emji, Posté
Il faut arrêter de confisquer les sites naturels à la Réunion
Johnny Guide patrimoine Et ethnobotanist, Posté
Protégeons notre Ti paradis
Missouk, Posté
Ce pauvre Mr LEBRETON va finir par faire un infarctus... Y'a quand même du beau monde parmi les signataires! Mais cela finira-t-il par faire plier le "shériff de St JOSEPH"? Pas sÃ"r connaissant le caractère bouillant du monsieur! J'imagine qu'il va commencer par s'en prendre au journal LE QUOTIDIEN, coupable d'une sorte de "lebretonicide", puis va boycotter certains artistes pourtant de premier plan : BARRET, POUNIA, KAMATY, LEGROS, SALEM, WARO, SICARD, ne sont tout de même pas des "faire-valoir".La question est donc de savoir si, aujourd'hui, ce Maire va enfin retrouver un peu de bon sens. Pour un candidat quasi annoncé aux Régionales, son image est en train d'en prendre un sacré coup!