Affaire des employés communaux :

Saint-Louis : le tribunal administratif suspend plusieurs retraits de titularisation pris en août


Publié / Actualisé
Depuis plusieurs mois déjà la ville de Saint-Louis est en proie à un bras de fer entre la maire Juliana M'Doihoma et des employés communaux. Certains d'entre eux dénoncent l'annulation de plusieurs titularisations au sein de la mairie. Le tribunal administratif a finalement décidé de suspendre plusieurs retraits pris au mois d'août, relaie la maire elle-même sur sa page Facebook. (Photo d'illustration Juliana M'Doihoma rb/www.ipreunion.com)
Depuis plusieurs mois déjà la ville de Saint-Louis est en proie à un bras de fer entre la maire Juliana M'Doihoma et des employés communaux. Certains d'entre eux dénoncent l'annulation de plusieurs titularisations au sein de la mairie. Le tribunal administratif a finalement décidé de suspendre plusieurs retraits pris au mois d'août, relaie la maire elle-même sur sa page Facebook. (Photo d'illustration Juliana M'Doihoma rb/www.ipreunion.com)

Suite au recours en justice d'employés communaux de Saint-Louis, le tribunal administratif suspend des retraits de titularisation pris en août par la maire de la commune Juliana M’Doihoma. "Je viens d’être informée de la suspension de quelques arrêtés de retrait de titularisation pris au mois d’août après le recours gracieux du préfet" écrit l'élue saint-louisienne sur sa page officielle Facebook. "Le référé suspend mais n'annule pas", insiste-t-elle.

Cela signifie en effet que le TA ne se prononce pas sur le fond de l'affaire. "A ce stade de l’affaire, le juge estime que : vu l’urgence compte tenu des fins de CDD intervenues au 30 septembre, et vu le " doute "  - et non la " certitude " - sur les moyens soulevés, il y a lieu de suspendre l’application des arrêtés de retrait en attendant la décision du Tribunal administratif au fond sur la légalité qui interviendra seulement dans quelques mois" tient à préciser Juliana M’Doihoma.

"Notre position de fond sur ce dossier demeure donc intacte à ce stade de la procédure et nous continuerons à la plaider. La commune de Saint-Louis se réserve par ailleurs le droit de faire un pourvoi en cassation devant le Conseil d’Etat sur les décisions de suspension émises ce jour en référé" ajoute enfin l'élue.

Wilson Adras, syndicaliste opposant à la maire sainte-louisienne Julien M'Doihoma, avait été placé en garde à vue le 3 août dernier. Il avait été arrêté le matin même devant la cuisine centrale de Saint-Louis, alors qu'une manifestation était en cours pour protester contre l'annulation des titularisation et CDIsation de 139 employés communaux. Des suites pénales avaient alors été envisagées à l'encontre de la mairie de Saint-Louis.

Lire aussi : Saint-Louis : les employés communaux manifestent désormais devant la gendarmerie

Lire aussi : Saint-Louis : le barrage filtrant est levé, les manifestants défilent dans le centre-ville

Des semaines de tensions marquées le 4 septembre par l'incendie de la voiture de la mère de Julien M'Doihoma. L'édile saint-louisienne n'avait alors pas hésité à faire un lien direct entre cet incident et la contestation en cours depuis quelques jours de la part de plusieurs employés communaux.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Onyx, Posté
"Des semaines de tensions marquées le 4 septembre par l'incendie de la voiture de la mère de Julien M'Doihoma. L'édile saint-louisienne n'avait alors pas hésité à faire un lien direct entre cet incident et la contestation en cours depuis quelques jours de la part de plusieurs employés communaux."Pouvons nous avoir des éléments sur ce dossier qui mériterai une investigation de votre part .
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Tant mieux pour ce justiciable .La préfecture de la REUNION a aussi sa part de responsabilité jugée illégale car entachée de nombreuses irrégularités , le traitement politicien de la très controversée non-titularisation de 139 agents communaux . Juliana M'Doihoma n'a rien compris au film et être maire n'est toujours pas fait au hasard !Son problème c'est Jacques Billant point trait