La Réunion est particulièrement touchée :

Diabète : un nouveau programme de nutrition et de lutte


Publié / Actualisé
Ce 6 novembre 2020, l'ARS La Réunion et 12 de ses partenaires se sont engagés pour les trois années à venir dans le programme réunionnais de nutrition et de lutte contre le diabète (PRND). Ce programme a pour ambition, entre autres, d'améliorer les soins apportés aux personnes diabétiques. Nous publions ici le communiqué de l'ARS. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce 6 novembre 2020, l'ARS La Réunion et 12 de ses partenaires se sont engagés pour les trois années à venir dans le programme réunionnais de nutrition et de lutte contre le diabète (PRND). Ce programme a pour ambition, entre autres, d'améliorer les soins apportés aux personnes diabétiques. Nous publions ici le communiqué de l'ARS. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La forte prévalence du diabète sur l’île, associée à des complications sévères pour les patients diabétiques, nécessite une mobilisation de tous.

Le 6 novembre 2020, l’ARS La Réunion et 12 partenaires (Académie de La Réunion, DAAF, DJSCS, Région, Conseil départemental, Association des maires, Assurance  Maladie, Mutualité de la Réunion, [email protected]é (interURPS), SEDMER, CIC Réunion, France Assos Santé), s’engagent pour les trois années à venir dans le programme réunionnais de nutrition et de lutte contre le diabète (PRND). 

Le PRND a l’ambition d’agir sur les habitudes de vie de la population (alimentation et activité physique),  et d’améliorer les soins apportés aux personnes diabétiques (dépistage, diagnostic, parcours de soins).  Cette nouvelle feuille de route s’appuie sur les résultats de l’étude des parcours de soins des patients  diabétiques à La Réunion, décrivant la prise en charge de 3.597 patients diabétiques traités entre 2010 et  2018 et suivis pendant 8 ans.

Le diabète : une maladie fréquente à La Réunion avec des complications graves mais évitables 

Avec plus de 70.000 patients traités pour un diabète et une augmentation de 4% chaque année, La Réunion est particulièrement touchée par cette maladie chronique : 
• 2x plus de cas de diabète à La Réunion qu’en métropole 
• 1 diabétique sur 3 ignore sa maladie 
• Une plus forte exposition des femmes : 55 % des patients 
• 2 500 personnes diabétiques âgées de moins de 35 ans, dont 200 enfants de moins de 15 ans
• 2 femmes enceintes sur 10 concernées par un diabète gestationnel en 2018 (soit 2 500 femmes  hospitalisées pour diabète pendant leur grossesse) 
• Un taux de complications élevé : insuffisance rénale, complications ophtalmologiques, amputations..

Le programme réunionnais de nutrition et de lutte contre le diabète (PRND) 2020-2023 :

Le plan d’actions associant 13 partenaires a été défini avec les acteurs de santé et de prévention et les  représentants de patients. C’est la nouvelle feuille de route partagée, marquant l’accentuation nécessaire  de l’action publique sur un problème majeur de santé publique pour notre territoire. 

Le PRND répond à trois défis : 
- Réduire les facteurs de risque par des programmes de prévention 
- Dépister précocément au stade de pré-diabète 
- Traiter conformément aux recommandations de parcours pour réduire les complications. 

Et porte cinq objectifs : 

Objectif n°1 : Prévention du diabète/actions de santé nutritionnelle : agir sur les facteurs de risque du diabète et de l’obésité 


Objectif n°2 : Repérage et dépistage du pré-diabète et du diabète : mettre en œuvre une stratégie de dépistage du pré-diabète et du diabète et améliorer l’orientation des patients vers les dispositifs de prévention et de soins existants 


Objectif n°3 : Parcours de soins des patients diabétiques : améliorer la qualité du parcours de soins des patients diabétiques afin de diminuer la survenue des  complications 


Objectif n°4 : Observation du diabète : produire des données d’observation du diabète et de ses complications et partager les données de con naissance avec les patients et professionnels à des fins de decision 


Objectif n°5 : Communication et partage de données : améliorer la communication sur les données épidémiologiques relatives au diabète et sur la prévention  ainsi que sur le parcours de soins 

Le suivi de la mise en œuvre du PRND sera confié à un comité de pilotage (compose des 13 partenaires) et  quatre comités techniques (prévention et dépistage, parcours de soins, observation, communication), composés de  représentants des signataires et d’intervenants locaux. 

Retrouvez sur le site internet de l’ARS : le PRND 2020-2023 complet, la synthèse et la vidéo de présentation.  


Etude "parcours de soins des patients diabétiques à La Réunion"

L’objectif de cette étude était de décrire la prise en charge sur 8 ans de personnes mises sous traitement antidiabétique en 2010 à La Réunion afin de : 

▪ Comparer le parcours " réel " avec le parcours " recommandé " (Recommandations de la Haute  Autorité de Santé) pour en mesurer les écarts 
▪ Etudier les liens entre parcours de soins et survenue des complications 

Les principaux résultats qui en sont ressortis :
- Sur 3.597 personnes mises sous traitement antidiabétique en 2010 (55% de femmes, 54 ans en moyenne), 54% des patients ont au moins une complication en 2018 
- Un essoufflement de la surveillance médicale et biologique : des écarts aux soins croissants en termes  de traitement, de suivi médical et d’examens recommandés 
- Des ruptures plus marquées à 1 an et 6 ans 
- Un faible recours aux médecins spécialistes, et notamment aux endocrinologues, même pour les étapes  importantes du parcours 

Cette étude confirme un recours aux soins et aux examens périodiques insuffisant pour les patients diabétiques, ce recours insuffisant constitue un risque de complications (AVC, insuffisance rénale, atteinte ophtalmologique,  amputation), qui auraient pu être prévenues, retardées voire évitées. 

Ces conclusions amènent à prendre des mesures pour renforcer le suivi régulier et l’accès aux soins des patients diabétiques tout au long de leur vie.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !