Zot lé pa payé pou kroir, mé lé vré :

Dimitri Payet, Burger King, Animal city et Darmanin


Publié / Actualisé
Nouvelle semaine, nouvelle sélection de nos journalistes. Entre Gérald Darmanin qui court à plus d'un kilomètre de chez lui en plein confinement, Burger King qui incite ses clients à aller manger chez McDonald's et Dimitri Payet qui se fait tacler au Douze coups de midi plutôt que sur le terrain, notre rédaction a eu de quoi faire. Retour sur les actualités décalées de la semaine.
Nouvelle semaine, nouvelle sélection de nos journalistes. Entre Gérald Darmanin qui court à plus d'un kilomètre de chez lui en plein confinement, Burger King qui incite ses clients à aller manger chez McDonald's et Dimitri Payet qui se fait tacler au Douze coups de midi plutôt que sur le terrain, notre rédaction a eu de quoi faire. Retour sur les actualités décalées de la semaine.

• Dimitri Payet moqué sur son poids dans l'émission Les 12 coups de midi

Encore un coup... des "12 coups de midi". L'émission de TF1 n'a pas épargné le footballeur Dimitri Payet avec une question faisant clairement allusion à son poids. Sous la question de l'animateur Jean-Luc Reichmann "Qu'a fait Dimitri Payet pour prolonger son contrat avec l'OM jusqu'en 2024 ?", deux choix de réponses : "diviser son salaire par deux" (la bonne réponse) ou "ne plus manger de fast-food". Dans le monde du sport, on rit de cette pique, ou on s'indigne du manque de respect entre le joueur professionnel

• Burger King incite ses clients à "commander chez Mcdo"

En cette période de reconfinement et pour soutenir le monde de la restauration "rapide ou moins rapide", Burger King a invité ses clients à aller commander dans toutes les chaînes de restaurants, ainsi que "chez tous les autres restaurateurs indépendants."

On avait l'habitude de voir Burger King et Macdo se chamailler gentiment, à travers les réseaux sociaux ou à coup de campagnes publicitaires. Pourtant, le dimanche 1er novembre 2020, c'est un tout autre message qu'a publié sur Twitter, l'un des géants du fast food mondial.

 


• Un concours pour gagner un CDD de 6 mois ou 4.000 euros de bons d'achats

La société Animal City, basée à Sainte-Marie pour La Réunion et spécialisée dans la vente d'accessoires et nourriture pour animaux, lance un drôle de concours sur son site internet. Il s'agit de créer le nouveau slogan de la chaîne de magasins pour tenter de gagner : ou bien un CDD de 6 mois, ou bien 4.000 euros de bons d'achats.

"Jeu incroyable" titre Animal City sur son site internet : "créez notre futur slogan et tentez de remporter : 1 CDD de 6 mois ou 4.000 euros de bons d'achats". Un concours qui a commencé ce mardi 3 novembre et se poursuit jusqu'au 31 décembre inclus.

 


• Produits non essentiels : quand un Ricard est plus essentiel que l'autre

Ricard en livre, non. Ricard en bouteille, oui ! Une pancarte déposée à l'entrée du rayon "livres" dans une enseigne de Leclerc en métropole pointe les contradictions du gouvernement, demandant la fermeture des rayons non essentiels mais autorisant la vente d'alcool. Avec le reconfinement, effectif depuis le vendredi 30 octobre 2020, les librairies doivent fermer mais également les rayons non alimentaires des grandes surfaces

Qui a dit qu'on ne pouvait pas rire…jaune en pleine crise sanitaire ? "Nous fermons nos rayons non-alimentaires", peut-on lire sur la pancarte Leclerc à l'entrée d'un rayon de livres. "D'après Jean Castex, c'est mieux favoriser nos amis amazon.com, Cdiscount, et autres grosses plateformes en ligne. Mais alors qu'est-ce qui est vraiment essentiel pour l'Etat ?", peut-on lire sur un ton acide.

 

• Gérald Darmanin aperçu en plein jogging à plus d'un kilomètre de chez lui

Ce dimanche 1er novembre, c'est avec surprise que les habitants de Tourcoing ont pu apercevoir Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, effectuant un jogging le long du canal de Roubaix. Un lieu "propice à la course à pied" rapporte la Voix du Nord, mais surtout à plus d'un kilomètre du domicile du ministre. Une chose plutôt ironique de la part de celui qui a déclaré, il y a quelques jours, que "pour être respecté, il faut être respectable".

Du côté du ministère, on affirme à la Voix du Nord que "le choix du parcours relève de contraintes de sécurité que nous imposons. (...) Nous avons choisi cette zone parce qu’elle évite de courir en ville et qu’elle est la plus proche".

Cette entorse au confinement aurait donc été choisie par son équipe de sécurité. Si on peut comprendre les contraintes liées au statut de ministre, il reste tout de même assez ironique de voir que les règles du confinement ne sont pas nécessaire respectées par le "premier flic de France".

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !