Numérique, école inclusive et handicap invisible :

Top départ de la semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées


Publié / Actualisé
La semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées aura lieu du lundi 16 novembre au dimanche 22 novembre 2020. Trois thématiques ont été retenues pour cette 24ème édition : le numérique, l'école inclusive et le handicap invisible. Le Plan Régional d'Insertion des travailleurs Handicapés (PRTTH), pilote de la semaine, a présenté le programme, ce vendredi 13 novembre. Nous publions le communiqué rendu public par le Plan Régional d'Insertion des travailleurs (PRTTH - Photo D.R.)
La semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées aura lieu du lundi 16 novembre au dimanche 22 novembre 2020. Trois thématiques ont été retenues pour cette 24ème édition : le numérique, l'école inclusive et le handicap invisible. Le Plan Régional d'Insertion des travailleurs Handicapés (PRTTH), pilote de la semaine, a présenté le programme, ce vendredi 13 novembre. Nous publions le communiqué rendu public par le Plan Régional d'Insertion des travailleurs (PRTTH - Photo D.R.)

La 24e édition de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH) se  déroulera du lundi 16 novembre au dimanche 22 novembre 2020, sous le haut patronage du  parlement européen. Co-organisée par LADAPT, l’Agefiph et le FIPHFP, cet événement aura cette  année pour thématiques phares : le numérique, l'école inclusive et le handicap invisible.

L’emploi des personnes en situation de handicap est fortement menacé par la crise sanitaire et  économique actuelle générée par la pandémie de Covid-19. La SEEPH est donc l’occasion de renforcer  la mobilisation des acteurs du handicap en entreprise et dans le secteur public. Le temps d’une  semaine, l’objectif est de faire se rencontrer entreprises, politiques, associations, société civile et  demandeurs d’emploi en situation de handicap. La SEEPH est un moment d’échange et de partage où  l’on peut s’informer et sensibiliser sur le travail des personnes en situation de handicap, à travers des  événements organisés pour favoriser la rencontre entre entreprises et demandeurs d’emploi.

A La Réunion, de nombreuses actions ont été prévues par les organisations publiques, les entreprises  privées, et les acteurs de l’emploi et du handicap. Le Plan Régional d’Insertion des Travailleurs  Handicapés (PRITH) de La Réunion a consolidé le programme des actions menées pour leur donner de  la visibilité et permettre aux différents acteurs de partager des bonnes pratiques. Ces actions sont  vitales sur le territoire, au regard des chiffres encore défavorables aux personnes en situation de  handicap.

Au-delà de favoriser la rencontre entre les personnes en situation de handicap, les employeurs et  l’ensemble des acteurs du monde économique et social, la SEEPH a également pour objectifs de faire  connaître les avancées et valoriser les expériences positives mais aussi et surtout de faire évoluer les  mentalités et lever les idées reçues sur le handicap. " En 2020 il est effectivement temps de  démystifier le handicap ; levons les idées reçues, arrêtons de se focaliser sur ce que les personnes  handicapées ne sont pas, pour se focaliser sur ce qu’elles sont ! Pour objectiver le regard, il faut parler  “handicap” dans l’entreprise, expliquer que 80 % des handicaps sont invisibles, que le handicap c’est le  Handicap moteur, visuel, auditif, psychique, intellectuel mais aussi les AVC, cancers, maladies  dégénératives, sclérose en plaques, diabète, épilepsie, dépression chronique etc … des situations de  handicap qui interviennent en cours de carrière et qui peuvent tous nous toucher ! Conclusion : tous les  métiers sont compatibles avec le handicap, tellement sa réalité au travail est diverse ", précise à ce  sujet Sophie Cluzel, secrétaire d’État en charge des personnes handicapées à l’occasion de cette 26ème SEEPH. 

Cette année à La Réunion, les partenaires du PRITH ont souhaité valoriser l’expérience de l’emploi  accompagné. Il s’agit d’un dispositif d’appui et de sécurisation des parcours pour des travailleurs vivant  avec un handicap, entré en vigueur le 1er janvier 2018. Il est financé par l’ARS, l’Agefiph et le FIPHFP.  En deux ans, il a fait ses preuves en termes d’accompagnement et d’insertion professionnelle et doit  mieux être mieux connu par les acteurs du handicap.

Trois thèmes ont été retenus à l’échelle nationale :

- Le numérique : un levier pour accélérer l’inclusion des personnes handicapées dans l’emploi.  Cette thématique permettra de faire le point sur l’accessibilité des outils de travail, les impacts  et opportunités du télétravail pour l’activité professionnelle et le niveau d’emploi des  personnes handicapées…

- L’école inclusive : Comment peut-elle préparer les jeunes enfants, dès leur toute première  scolarisation, à devenir acteurs d'un changement de regard et de posture vis à vis du monde  de l'emploi ? Quelles transitions avec le monde de l’emploi faut-il améliorer pour limiter les  ruptures de parcours ? Alternance, emploi accompagné, coopérations des acteurs sur les  territoires… Quels sont les leviers pour améliorer les transitions entre le temps de formation  et le marché du travail ?

- Le handicap invisible : maladie chronique, maintien dans l’emploi, seconde partie de carrière.  80 % des handicaps ne se voient pas. En parler ou pas ? Comment les employeurs peuvent-ils  s’organiser pour prendre en compte la santé de leurs collaborateurs et fidéliser les  compétences.

Cette édition 2020 intègre également exceptionnellement la journée DuoDay, dont l’objectif est de  changer le regard sur le handicap et de dépasser les préjugés. Le principe est simple : au cours d’une  journée, une personne handicapée forme un binôme avec un collaborateur d’une entreprise privée ou  publique afin de découvrir son activité professionnelle par une participation aux tâches habituelles de  celle-ci et/ou une observation de son travail ; de cette rencontre peuvent émerger également des  propositions de découvertes de métiers, de stages voire parfois d’emploi.

A La Réunion, plus de 70 binômes ont été déjà formés à ce jour pour cette édition.

- Les chiffres de l’emploi et du handicap -

A La Réunion

- 7 430 bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (BOETH) sont  demandeurs d’emploi 
-  51% ont plus de 2 ans d’ancienneté d’inscription
- Taux d’emploi légal des travailleurs handicapés : dans le secteur public : 5.65 % / Dans le privé :  2.84 %.

A l’échelle nationale

- Un âge élevé : près de 250 000, soit 50 %, ont 50 ans ou plus (contre 26 % pour l’ensemble des  publics),
- Un chômage de longue durée : à fin juin 2020, 61 % des demandeurs d’emploi bénéficiaires de  l’obligation d’emploi (DEBOE) sont en chômage de longue durée et 127 000, soit plus d’un  DEBOE sur quatre, sont inscrits depuis plus de trois ans, leur nombre continuant à augmenter.  L’ancienneté moyenne d’inscription est de 883 jours pour un DEBOE, soit 215 jours de plus  que pour l’ensemble des publics,
- Une part élevée de bénéficiaires de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) : 124 000, soit  25 %, sont bénéficiaires de l’AAH.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !