Jusqu'à 4.000 euros d'amende :

Sécheresse : les Mauriciens voient leur usage de l'eau limité


Publié / Actualisé
Ce mardi 1 décembre 2020, des nouvelles mesures en terme de restrictions d'eau sont entrées en vigueur sur l'île soeur. Comme nous, les Mauriciens sont confrontés à une sécheresse importante. Le gouvernement met donc en place des mesures dissuasives pour pallier le manque d'eau : son utilisation abusive sera dorénavant punie d'une amende allant de 5.000 à 200.000 roupies mauriciennes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce mardi 1 décembre 2020, des nouvelles mesures en terme de restrictions d'eau sont entrées en vigueur sur l'île soeur. Comme nous, les Mauriciens sont confrontés à une sécheresse importante. Le gouvernement met donc en place des mesures dissuasives pour pallier le manque d'eau : son utilisation abusive sera dorénavant punie d'une amende allant de 5.000 à 200.000 roupies mauriciennes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Depuis ce mardi 1er décembre 2020, les Mauriciens risquent jusqu’à 200.000 roupies soit 4.000 euros d’amende s'ils lavent leur voiture ou arrosent leur jardin. C'est en tout cas ce qu'a décidé le ministre de l’Energie et des services publics. Le gouvernement a validé en fin de semaine dernière lors du Conseil des ministres la mesure, proposée par le ministère, "Central Water Authority Dry Season Regulations 2020" (règlement 2020 sur la saison sèche, Autorité centrale de l'eau, ndlr) visant à punir d’une amende allant de 5.000 à 200.000 roupies mauriciennes l’usage abusif de l'eau par la population.

Dans le viseur des autorités, l’utilisation de "l’eau potable pour le lavage des voitures, des trottoirs, des chemins, des bâtiments, des jardins, haies et pelouses" qui constitue maintenant un délit.

Sur notre territoire, dix communes sont également sous le coup de restrictions décidées par le préfet. Depuis le 24 novembre dernier, les habitants et professionnels de La Possession, Saint-Leu, Cilaos, Les Avirons, Bras-Panon, Saint-André, La Plaine des Palmistes, Sainte-Marie, Salazie et Saint-Denis ont pour interdiction de laver leurs véhicules (hors station professionnelle), engins, bateaux, bâtiments et voiries (sauf impératif sanitaire), d’arroser les espaces verts publics et privés (sauf jardins potagers) avec une restriction d’usages pour les golfs et les espaces sportifs, de remplir et maintenir le niveau des plans d’eau de loisirs et des piscines privées (hors établissements touristiques) ainsi que de laver les cours et les voiries à grandes eaux.

Lire aussi : Restriction d'eau dans 10 communes : ça commence aujourd'hui

C’est une sécheresse historique que connaît la région océan-Indien depuis plusieurs semaines et tous attendent le retour de la pluie. Météo France annonce justement des pluies "qui font du bien dans l'est". "La nuit dernière et la matinée ont été humides de Sainte-Suzanne à Saint-Philippe. Localement sur les hauts de Saint-Benoît et Sainte-Rose, des cumuls à 70 mm ont été enregistrés" note Météo France.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !