On voyage librement entre la Métropole :

Fin des motifs impérieux : ce qu'on peut faire ou pas


Publié / Actualisé
Ce mardi 15 décembre 2020 marque la (seconde) fin des motifs impérieux entre La Réunion et la Métropole. Il est donc de nouveau possible de voyager sans justificatif, à condition de fournir un test négatif à la Covid-19 de moins de trois jours. Une bonne nouvelle pour le secteur touristique, fortement impacté par l'arrêt des vols touristiques depuis le 31 octobre dernier. Pour autant, quelques règles restent en place pour pouvoir voyager. Récapitulatif de ce qui est autorisé, ou pas, pour voyager à La Réunion (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce mardi 15 décembre 2020 marque la (seconde) fin des motifs impérieux entre La Réunion et la Métropole. Il est donc de nouveau possible de voyager sans justificatif, à condition de fournir un test négatif à la Covid-19 de moins de trois jours. Une bonne nouvelle pour le secteur touristique, fortement impacté par l'arrêt des vols touristiques depuis le 31 octobre dernier. Pour autant, quelques règles restent en place pour pouvoir voyager. Récapitulatif de ce qui est autorisé, ou pas, pour voyager à La Réunion (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

• Justificatif ou pas ?

Désormais, vous pouvez de nouveau voyager depuis et vers la Métropole sans devoir vous justifier. A part votre billet d'avion et votre test PCR négatif, aucun document complémentaire ne vous sera demandé pour embarquer. A noter que le confinement prend en partie fin au 15 décembre, et que les billets pris pour le 14 décembre au soir nécessitaient donc un motif impérieux pour voyager.

• Test PCR ou pas ?

Le dépistage trois jours maximum avant le vol reste pour le coup obligatoire pour pouvoir voyager vers La Réunion. En cas de non-réception des résultats avant le jour du vol, il est aussi possible de passer un test antigénique directement à l'aéroport d'Orly, où les résultats seront délivrés en deux heures environ. Le test n'est par contre pas obligatoire pour voyager depuis La Réunion vers la Métropole.

• Test à J+4 ou pas ?

Depuis le mois de septembre, l'Agence régionale de santé (ARS) incite les voyagers à se faire dépister deux à quatre jours après leur arrivée, et non plus sept jours après. Ces tests permettent de vérifier qu'une personne dépistée négative avant le départ, n’a pas développé la maladie depuis. Le dépistage est gratuit sous présentation de sa carte d'embarquement. Ce test n'est pas obligatoire, mais fortement recommandé par les autorités sanitaires.

• Couvre-feu ou pas ?

Les Réunionnais sont au courant, les touristes peut-être un peu moins : aucun couvre-feu n'a été déclaré à La Réunion. Aucune attestation de déplacement n'est donc nécessaire entre 20 heures et 6 heures du matin, comme c'est le cas actuellement en métropole. Seule la ville de Saint-Benoît a pris la décision de fermer ses débits de boisson de 18 heures à 7 heures du matin jusqu'au 20 décembre, la situation sanitaire y étant préoccupante. A noter que les rassemblements publics seront interdits lors du 31 décembre.

• Maintien des mesures sanitaires

Si la situation sanitaire s'est largement améliorée ces dernières semaines, des restrictions sont toujours en place pour tenter de maîtriser l'épidémime, et ce jusqu'au 15 janvier 2021 minimum. Les rassemblements de plus de six personnes sont interdits dans l'espace public et dans les établissements recevant du public, le port du masque est obligatoire dans toutes les communes de l'île, et les débits de boisson doivent fermer leurs portes à minuit et demi maximum. Il est fortement encouragé de respecter au maximum les gestes barrières, afin d'éviter une reprise épidémique avec le retour des touristes dans l'île.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Tout à fait 7ac .....
7AC, Posté
"test n'est pas obligatoire, mais fortement recommandé"Des gens qui vont se retrouver dans des aéroports, puis enfermés comme des sardines pendant 14 heures, venant d'une zone avec plus de 10.000 cas jours, si après ça on n'est pas dans la merde...Et les faux tests, on en parle ?Allez, vers le 15 janvier, tout le département sera confiné grâce à ces irresponsables.