Plusieurs ont été vandalisés :

Radars tourelles : la contrainte de trop...


Publié / Actualisé
Les nouveaux radars tourelles entrent en service à partir de ce mercredi 16 décembre 2020 à La Réunion. Pour l'heure, ils contrôleront seulement la vitesse. Mais leur technologie permet aussi de mesurer la distance entre les véhicules, de détecter un franchissement de ligne continue et même l'utilisation d'un téléphone par le conducteur. Leur installation a généré autant de curiosité que de crainte ces derniers jours, ainsi que trois premières réactions hostiles : un radar tourelle maculé de peinture au Tampon, deux autres incendiés sur la route de Salazie et à la Cocoteraie à Saint-André. Le phénomène n'est pas propre à notre île. Et si ces nouveaux équipements étaient vécus comme la contrainte de trop, au terme d'une année épuisante, pendant laquelle les interdits se sont multipliés ? (Photo rb/www.ipreunion.com)
Les nouveaux radars tourelles entrent en service à partir de ce mercredi 16 décembre 2020 à La Réunion. Pour l'heure, ils contrôleront seulement la vitesse. Mais leur technologie permet aussi de mesurer la distance entre les véhicules, de détecter un franchissement de ligne continue et même l'utilisation d'un téléphone par le conducteur. Leur installation a généré autant de curiosité que de crainte ces derniers jours, ainsi que trois premières réactions hostiles : un radar tourelle maculé de peinture au Tampon, deux autres incendiés sur la route de Salazie et à la Cocoteraie à Saint-André. Le phénomène n'est pas propre à notre île. Et si ces nouveaux équipements étaient vécus comme la contrainte de trop, au terme d'une année épuisante, pendant laquelle les interdits se sont multipliés ? (Photo rb/www.ipreunion.com)

Il reste un seul radar cabine aujourd’hui sur le réseau routier réunionnais : celui de la route du Littoral, qui restera en fonctionnement jusqu’à l’ouverture de la NRL. Donc pendant un certain temps encore. Tous les autres ont été remplacés par des radars tourelles. Les nouveaux équipements entrent progressivement en service à partir d’aujourd’hui et quatre points de contrôle supplémentaires sont créés.

Pour commencer, ils ne contrôleront que la vitesse (où le respect des feux rouges, en agglomération). Demain, ils pourront "contrôler d’autres infractions actuellement à l’étude : distances de sécurité, franchissement de ligne continue, utilisation du téléphone en conduite", annonce la préfecture.

L’heure est à l’intransigeance. A terme, 80 radars tourelles orneront les bas-côtés réunionnais. Seule une partie d’entre eux seront activés, les autres fonctionneront comme des leurres. "Les conducteurs devront ainsi en permanence respecter les limitations de vitesse de manière continue sur toute la zone, et non à un point précis comme c’était le cas précédemment", se félicite la Préfecture.

Les dernières semaines, meurtrières sur les routes réunionnaises, n’incitent pas à la complaisance envers les délinquants de la route et le renforcement des contrôles est souhaitable. Les performances étendues des radars tourelles suscitent toutefois la crainte de nombreux conducteurs, notamment ceux dont le capital points de permis de conduire est sérieusement entamé. Faute de changer de comportement, certains auront à passer souvent à la caisse dans les prochains mois.

- Ras-le-bol anti-sécuritaire -

La montée en puissance du contrôle routier automatique a également suscité de premières réactions hostiles. Le radar tourelle de la quatre-voies du Tampon a été maculé de peinture le 7 décembre, quelques heures après sa mise en place.

Celui de l’Îlet, sur la route de Salazie, a été incendié dans la nuit de dimanche à lundi dernier. Un troisième implanté à la Cocoteraie à Saint-André a été brûlé dans la nuit de mardi à mercredi. La violence anti-radar, qui avait culminé lors de la crise des gilets jaunes fin 2018, va-t-elle connaître un nouvel accès ? Les dégradations au bord des routes métropolitaines ont fortement augmenté ces dernières semaines, notamment depuis le reconfinement, selon le site spécialisé Radars-Auto.

Difficile de ne pas y voir la manifestation d’un ras-le-bol anti-sécuritaire, au terme d’une épuisante année 2020. Depuis mars dernier, la crise sanitaire a fait pleuvoir les interdits. La crise dure et même si La Réunion a échappé au reconfinement, nous devons au quotidien nous conformer à des règles inimaginables un an plus tôt. Qui aurait pu penser qu’un jour il serait interdit de s’adonner à la plus paisible des activités, le pique-nique ?

Le moment est sans doute mal choisi pour ajouter une contrainte supplémentaire, fût-ce pour la meilleure des causes. Au moins avons-nous échappé à la mise en service des radars-tourelles le jour de la fête de la liberté, le 20 décembre, comme initialement annoncé !

- La radaricide lourdement sanctionné -

Les candidats au passage à l’acte radaricide doivent savoir ce qu’ils encourent. Les peintres du radar de la quatre-voies du Tampon risquent par exemple jusqu’à 15 000 euros d’amende et une peine d’intérêt général, lit-on sur le site de la Sécurité routière . Tel est le tarif pour l’occultation des vitres d’un radar. Les incendiaires du radar-tourelle de la route de Salazie s’exposent à une sanction autrement plus lourde : jusqu’à 75 000 euros d’amende et cinq ans d’emprisonnement, peines maximales prévues pour un équipement endommagé ou détruit par incendie, vol ou explosion.

L’addition est encore plus lourde "si l'action a été menée par un groupe de personne, ou un individu masqué" : jusqu’à 100 000 euros d’amende et 7 ans d’emprisonnement. Pour décourager le vandalisme, la Sécurité routière rappelle que la dégradation de ces équipements est un délit relevant des articles 322-1 et 322-2 du Code pénal. Elle entraîne donc une inscription au casier judiciaire, "qui peut fortement compliquer la vie de la personne condamnée".

bs/www.ipreunion.com / [email protected]

   

14 Commentaire(s)

Red, Posté
C'était bien la réduction de la vitesse à 80 km/h sur certaines routes qui avaient déclenché les gilets jaunes. Comment des gens peuvent-ils réclamer la liberté de mettre les autres (et eux même) en danger ? Parce que la voiture est commercialisée comme objet de plaisir alors que ce n'est qu'un véhicule pour aller à un endroit. Qu'il soit confortable et beau, pourquoi pas. Qu'il serve d'arme mortelle, non !
GusDeGus, Posté
En Métropole aussi y a des radars tourelles pas bienaimés ( Vandalisés aussi ). Comme quoi ça semble une réaction pas seulement locale, le fait de déguster le truc de trop...
Akhe974, Posté
Mettez des équipes en faction.. Ou bien une caméra.. Et tout cessera
Toulite, Posté
Ce matin au info de freedom ,la phrase de Chloé c'est un manque a gagné pour le gouvernement
Ti pol, Posté
Je suis pour le radar tourelle ils y à trop des chauffards à la reunion qui ne respecte rien sur la route comme dans les lotissements là lois devrait être plus sévère envers les gens qui détruit les radars confiscation de leur voiture et même leurs biens
Joseph, depuis son mobile, Posté
A Bilimbis!
Les motards ne sont pas en reste. Vu comment les dépassements , virages et circulation entre les véhicules. Et aussi dans les rues à sens unique, à tout prix leurs laisser le passage au prix d'abîmer sa voiture et celle en stationnement!
Jojo, Posté
Nous aurait on encore menti ?Soi disant que leurs radars tourelles pompes à fric étaient endurcies contre le vandalisme ? Je suis pour le respect du code de la route et des sanctions justes, progressives, mais que l'argent serve à améliorer la sécurité routière (gratuité du CT et baisse des prix des assurances, pièces, etc... bref casser le gavage sur notre dos, mais ça ne risque pas : les bénéficiaires de ce vol d'état sont au pouvoir ou en coulisse), pas à resserrer le las dans le cou de la population...
Romu, Posté
Le gouvernement contraint le peuple à la violence en l'oppressant par tous les moyens. Ces dégradations c'est de la légitime défense et je la soutiens.
Bilimbis, Posté
Le danger vient des fous du volant (beaucoup trop nombreux sur l'île) qui roulent comme des malades, avec alcool, zamale et téléphone. C'est à eux qu'il faut s'en prendre, pas aux radars!Les pauvres chéris, ils ont peur d'être trop flicqués, ils n'ont cas conduire respectueusement, ça n'est pas compliqué. Une erreur est toujours possible, mais avec ces tarés ont risque la mort à chaque virage, c'est quand même dingue. Et, ils ont le culot de penser que c'est la contrainte de trop?? J'hallucine!!!C'est à cause d'eux que tout le monde subit ces répressions en continue, vaudrait voir à ne pas inverser les rôles.
Kessa, Posté
La vitesse, les distances de sécurité, le téléphone au volant, à quand un radar qui sanctionne ceux qui roulent à gauche à 90 sur les 4 voies ? Quand les conducteurs n'utiliseront plus le téléphone au volant et ne plus envoyer des SMS, quand les conducteurs comprendront qu'on ne collent pas la voiture devant (ou la moto), quand les conducteurs rouleront à droite, ... On peut continuer comme ça longtemps. Si tout le monde respectait un minimum le code de la route, on aurait pas besoin de ces contrôles. Mais quand ça veut pas rentrer dans les têtes de bois, l'Etat sanctionne. Et je le regrette, j'aimerai pouvoir rouler sereinement sans avoir à surveiller le compteur pour ne pas prendre un pv pour 2km/h, sans avoir à faire attention pour ceux qui roulent comme des merdes....
Dret, Posté
A quoi sert ses radars sur une île asxyphiée par les embouteillages ???? Plus de radars mobiles seraient judicieux. Qui sont les morts sur les routes ? Scooteristes, motards et piétons, ceux là même que les radars ne flash pas !!!! A quoi bon des radars fixes sur l'île ???? Des contrôles au curvomètre sur les scooters et motos. Des opérations sur ses chauffards qu'on croise par centaine le dimanche, un véritable phénomène dans lequel on retrouve les motards police et gendarmerie en grand nombre aussi délinquants de la route que les autres, voir pire. Alors oui, normal que ceux là ne sont jamais contrôlés....
Les autorités prennent des risques en, Posté
installant ces radars dans un moment où la confiance dans nos institutions est le plus faible !Il suffirait dans ce contexte de peu de chose pour qu'un activisme anti radar se mette en place .Si l'on peut comprendre que la régulation de la vitesse soit effectuée, mais l'ensemble des fonctionnalités de ces tourelles ne me semble pas être nécessaire et au contraire semble nous faire entrer dans un monde du tout contrÃ'le par les autorités ! Danger
Passi974, Posté
Tu payes plus cher la dégradation d'un radar qu'un vol, un viol et presque meme un meurtre...
7AC, Posté
La contrainte de trop, Le mot est faible !On dirait que les gilets jaunes ça ne leur a pas suffi, ils attendent une guerre civile ou quoi ?