Ils manifestaient devant la Cité du Volcan (actualisé) :

Les employés des musées régionaux ont trouvé un accord avec la direction


Publié / Actualisé
Ce mardi matin 22 décembre 2020, une trentaine d'employés de la SPL des Musées régionaux se sont retrouvés devant la Cité du volcan, à la Plaine des Cafres, pour manifester. Ils dénonçaient, entre autre, la suppression d'une prime mise en place en 2013. A la suite d'une réunion avec la direction, ils ont signé un accord actant de la suspension de la suppression de la prime. 100 euros par an et par salarié dans le cadre du budget social ont aussi été négociés pour 2021, ainsi qu'une prise en charge de 65% de la mutuelle à partir d'avril prochain. Un nouveau rendez-vous est prévu le 15 janvier prochain pour discuter de la revalorisation des tickets restaurants et de la prime.(Photo DR)
Ce mardi matin 22 décembre 2020, une trentaine d'employés de la SPL des Musées régionaux se sont retrouvés devant la Cité du volcan, à la Plaine des Cafres, pour manifester. Ils dénonçaient, entre autre, la suppression d'une prime mise en place en 2013. A la suite d'une réunion avec la direction, ils ont signé un accord actant de la suspension de la suppression de la prime. 100 euros par an et par salarié dans le cadre du budget social ont aussi été négociés pour 2021, ainsi qu'une prise en charge de 65% de la mutuelle à partir d'avril prochain. Un nouveau rendez-vous est prévu le 15 janvier prochain pour discuter de la revalorisation des tickets restaurants et de la prime.(Photo DR)

 "Lors du changement de gestionnaire en 2013, des avantages ont été supprimés et une prime a été créée pour maintenir le pouvoir d'achat de 40 employés. Aujourd'hui, la direction a décidé de supprimer cette prime et de redistribuer le montant total entre tous les employés" expliquait Clara Derfla, secrétaire générale de l'Union régionale (UR) 974, avant la rencontre avec la direction.

"C'est une façon de monter les employés les uns contre les autres, alors que certains proches de la direction ont vu leur salaire revalorisé d'environ 370 euros chacun" dénonçait Clara Derfla. Elle affirmait que des promotions et des augmentations ont eu lieu pour huit personnes, parallèlement à la suppression de la prime touchée par 40 employés en poste depuis au moins 2013.

"Les primes s'élèvent entre 50 et 130 euros, et ont servi à amortir la perte de certains avantages. Alors que la direction parlent de situation économique difficile pour justifier la suppression de la prime, elle valide de l'autre côté la prise en charge des frais d'avocats de Dider Robert dans l'affaire des Musées régionaux" soulignait par ailleurs la syndicaliste. En effet, la SPL a validé en octobre dernier la prise en charge par son assureur des frais de défense de son ancien dirigeant. Pour le cas où cette assurance ne couvrirait pas la totalité des frais, la généreuse SPL attribuera même une protection fonctionnelle à son ancien PDG.

Les revendications des manifestants étaient diverses : annulation de la baisse des salaires, une égalité de traitement entre tous les employés, l'augmentation de la valeurs des titres-restaurants à huit euros, une augmentation de la prise en charge de la mutuelle entreprise, et enfin une augmentation du budget social du CSE (comité social et économique) à 200 euros par an et par personne.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

5 Commentaire(s)

Contribuable, depuis son mobile, Posté
cette spl nous coûte t il pas plus que cela nous rapportent ?
Serge, Posté
Bientôt carri c'est fini reste 6 mois prie saint Expédit les employés # le changement c'est en juin 2021# mobilisez vous pour un changement total #
Macatia, Posté
Hier Didier Robert a licencié des agents pour s'octroyer un gros salaire en tant que Président Directeur de cette SPL, aujourd'hui il fait baisser les salaires pour quelle raison?
Calou, Posté
"La direction n'a pour l'instant par réagi" Ah ah ! ben oui, le directeur, le seul qui semble avoir un peu de pouvoir est en vacances hors département alors qu'il avait pris connaissance du préavis de grève avant de partir. Ses vacances sont plus importantes que les intérêts de sa société. Il essaie de gagner du temps, de faire traîner les choses jusqu'en juin pour passer la patate chaude à son successeur..
Mexico, Posté
Ça étonne qui? UnMembre de la famille du président de region travaille à la SPL des musées, non ! Sa prime a diminué aussi ???? MouahhhhhhhhhhhhhhhhhhaaaaaaaaaacFin politique en juin, patience les agents