Ils ont détourné la circulation :

Le Port : trois interpellations après un rodéo sauvage


Publié / Actualisé
Après avoir détourné la circulation à l'aide de panneaux de signalisation le dimanche 20 décembre 2020, un groupe de jeunes a organisé une séance de "pousse" dans la rue de la commune de Paris au Port. Dès le lendemain, deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Un troisième mis en cause a également été placé en garde à vue le jour suivant. Quatre motos ont été saisies. Nous publions le communiqué complet ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Après avoir détourné la circulation à l'aide de panneaux de signalisation le dimanche 20 décembre 2020, un groupe de jeunes a organisé une séance de "pousse" dans la rue de la commune de Paris au Port. Dès le lendemain, deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Un troisième mis en cause a également été placé en garde à vue le jour suivant. Quatre motos ont été saisies. Nous publions le communiqué complet ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le dimanche 20 décembre 2020 à 16h30, les équipages de la CSP Le Port étaient saisis par des appels 17 signalant des rodéos motorisés sur l’avenue de La Commune de Paris.

Sur place, les effectifs BAC et UIPS constataient la présence d’une centaine de personnes et de véhicules qui après avoir détourné la circulation à l’aide de panneaux de signalisation s’étaient approprié la chaussée pour faire des rodéos au guidon de motos. L’intervention des effectifs permettait de rétablir la circulation et de relever certaines plaques d’immatriculation, tout en identifiant des participants, auteurs de surcroît de nombreuses infractions au code de la route.

Dans le cadre de l’enquête diligentée par la Brigade de Sûreté Urbaine du Port, dès le lendemain, deux individus étaient interpellés et placés en garde à vue. Un troisième mis en cause était également placé en garde à vue le jour suivant.

Lors des interpellations 4 motos étaient appréhendées, dont l’une était signalée volée. Sur instructions du Parquet, les trois individus étaient déferrés le 23 décembre 2020 pour être jugés en comparution immédiate. En outre, le magistrat décidait de faire procéder à la destruction de deux des motos appréhendées.

   

3 Commentaire(s)

Chifoumi, Posté
Ben la pas trappe bocoup. Les autres va continuer à fatigue démoune.
Missouk, Posté
De la connerie à l'état pur! Cela dit, ils avaient pris quelques "précautions" (répréhensibles bien sÃ"r, mais qui au moins protégeaient les autres usagers de la route!). Dans d'autres endroits (4 voies du TAMPON, contournante de St JOSEPH, ...), certaines séances de pousse ont lieu régulièrement tard le soir alors que des gens circulent... Et malheureusement, les gendarmes ne peuvent pas être partout.
7AC, Posté
Bon mème pou zot !