Suspension de la continuité territoriale dans le sens Métropole-Réunion :

Massilia voyages océan Indien : "ce dispositif illégal" a coûté "plusieurs dizaines de millions d'euros"


Publié / Actualisé
Le mardi 22 décembre 2020, les conseillers régionaux ont voté la suspension du financement de la continuité territoriale dans le sens Métropole-Réunion. Ils appliquaient ainsi une décision du tribunal administratif rendu le mercredi 2 décembre et ordonnant la fin de ce dispositif. A l'origine de l'action devant la juridiction administrative, la société Massilia voyages océan Indien se félicite de cette décision annulant "un monopole de la distribution des billets d'avions entre la Métropole et La Réunion et vice-versa". Elle ajoute que "depuis avril 2016 ", "ce dispositif illégal" a coûté "aux finances de celle-ci plusieurs dizaines de millions d'euros". Massilia voyages océan Indien précise "Il ne s'agit pas pour notre agence de remettre en cause le système d'aide le plus généreux de France en la matière, mais ce dernier ne doit pas entraver la liberté du commerce en créant un système de monopole pour de pures raisons électoralistes aux frais des contribuables Réunionnais qui au final en paieront la note." Nous publions le communiqué de l'entreprise ci-dessous (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le mardi 22 décembre 2020, les conseillers régionaux ont voté la suspension du financement de la continuité territoriale dans le sens Métropole-Réunion. Ils appliquaient ainsi une décision du tribunal administratif rendu le mercredi 2 décembre et ordonnant la fin de ce dispositif. A l'origine de l'action devant la juridiction administrative, la société Massilia voyages océan Indien se félicite de cette décision annulant "un monopole de la distribution des billets d'avions entre la Métropole et La Réunion et vice-versa". Elle ajoute que "depuis avril 2016 ", "ce dispositif illégal" a coûté "aux finances de celle-ci plusieurs dizaines de millions d'euros". Massilia voyages océan Indien précise "Il ne s'agit pas pour notre agence de remettre en cause le système d'aide le plus généreux de France en la matière, mais ce dernier ne doit pas entraver la liberté du commerce en créant un système de monopole pour de pures raisons électoralistes aux frais des contribuables Réunionnais qui au final en paieront la note." Nous publions le communiqué de l'entreprise ci-dessous (Photo rb/www.ipreunion.com)

"Massilia voyages océan Indien prend acte de la décision du tribunal administratif du 02 décembre 2020 d’annuler la délibération de la commission permanente du Conseil Régional la Réunion du 10 décembre 2019 sur le volet B du dispositif de l’aide à la continuité territoriale.

Massilia voyages océan Indien prend acte de la délibération du compte rendu de la Commission permanente du conseil égional de La Réunion du 22 décembre 2020 de se conformer à la décision du tribunal administratif.

Depuis avril 2016 la Région Réunion avait mis en place un dispositif d’aides illégales coutant aux finances de celle-ci plusieurs dizaines de millions d’euros.
Les élus de la Région Réunion ont créé en janvier 2020 un monopole de la distribution des billets d’avions entre la Métropole et La Réunion et vice-versa en supprimant la formule du remboursement.

Dès lors, notre agence n’avait d’autre choix légal que de saisir le tribunal administratif dans la mesure ou ces derniers ont toujours refusés le moindre dialogue ou rencontre. Les conséquences de cette saisine sont entièrement à la charge des élus de la Région Réunion qui ont voté et soutenu ce dispositif illégal.

Nous rappelons que notre agence facilite depuis plus de trente ans les voyages de et vers l’Océan Indien et des Antilles Française en proposant des tarifs négociés, des franchises bagages spécifiques et des facilités de paiement. A ce titre nous n’avons pas attendu la Région Réunion pour agir en faveur des ultras marins, qu’ils soient de Métropole ou dans les DOM.

Reste le volet A (Aide dans le sens Réunion – Métropole) pour laquelle, toujours au cours de la même délibération du compte rendu de la Commission Permanente du Conseil Régional de la Réunion du 22 décembre 2020, ces mêmes élus persistent à maintenir uniquement le dispositif de bon et donc de fait, un monopole de la Distribution des billets d’avions aux seules agences ou compagnies aériennes disposant d’un point de vente à la Réunion.

Nous rappelons aux Réunionnais que cette situation de monopole favorise le maintien de tarifs et des frais de services élevés de la part des acteurs du voyage.

L’actuelle pandémie a démontré, si preuve était, que les tarifs entre la Métropole et la Réunion et de La Réunion et la Métropole peuvent être moins élevés en laissant se dérouler une saine concurrence, pour rappel les tarifs ont chutés de 30 à 60 % suivant les périodes entre mars et ce jour.

D’ores et déjà, pour l’été 2021, qui est prévu sans pandémie par tous les opérateurs, les niveaux tarifaires se situent à l’égal de 2019, le maintien en l’état du dispositif de la Continuité territoriale sur le volet A n’est pas pour favoriser les tarifs à la baisse.

Il ne s’agit pas pour notre agence de remettre en cause le système d’aide le plus généreux de France en la matière, mais ce dernier ne doit pas entraver la liberté du commerce en créant un système de monopole pour de pures raisons électoralistes aux frais des contribuables Réunionnais qui au final en paieront la note.

Notre agence étudie donc toutes les possibilités de faire cesser ce monopole de la distribution des billets d’avions pour laquelle le tribunal administratif nous a débouté sans autre explication qu’il ne s’agirait pas de notre "marché naturel".

Il semblerait que le tribunal ne soit pas au fait que les billets d’avion sont dématérialisés (billets électroniques) et donc qu’il n’existe plus de " zone de chalandise " dans le secteur des billets d’avions en particulier et du tourisme en général".

Pour la SAS Massilia voyages océan Indien
Le directeur général : Yves Parienté

   

9 Commentaire(s)

Réunionnais pas content, Posté
Moi ce que je constate c'est qu'à cause de cette agence de voyage des milliers de réunionnais habitants en France ne pourront plus compter sur ce dispositif tout sa parce qu'une agence de voyages n'a pas pu récupérer sa comm sur les billets et oser dire que c'est qu'ils font sa pour les réunionnais et une aberration.
Dje, Posté
@Lecteur97 Ca me rassure de ne pas être le seul à être interpellé par ce mode de fonctionnement... Ca me travaille depuis que cette subvention est en place mais ça n'a lair de choquer personne.Cela dit, ce n'est pas du tout l'angle d'attaque utilisé par les plaignants ici.
Contribuable, depuis son mobile, Posté
Ces élus responsables qui font preuves d irresponsabilites dans la gestion des finances publiques doivent être condamnés à les rembourser et innegibilites sanctions qui ne sont pas appliqués par nos magistrats .
Stephanie, Posté
Il faut bien creuser les dispositifs mis en place, hein! Beaucoup de choses paraissent louches non?
Toto974, depuis son mobile, Posté
Pourquoi ne font-ils pas appel sur le volet A ? Ça irait en CAA, ça permettrait peut-être de faire avancer le dossier sur le remboursement ?
Missy, Posté
Pour sÃ"r illégal puisque Massilia n'a pas eu sa part du gâteau qui se chiffre en million. Les pauvres, on croirait presque qu'il se souciait vraiment de l'intérêt des voyageurs.... la Réunion serait-elle le joyau de votre business? ð?¤|?½???Et forcément que cette aide est dédiée aux natifs, trop facile que tout le monde se dore la pillule avec le budget alloué à la Région Réunion
Azerty, Posté
Donc, les têtes "pensantes" de la région (élus et administratifs qui ont pondu ça)... ont gaspillé l'argent des réunionnais dans un système illégal, et ce depuis 2016.... et PERSONNE avant (la préfecture par exemple) n'as rien fait...ð?'
Lecteur97, Posté
L'aide dans le sens métropole vers la Réunion est illégale car réservée aux seuls natifs de la Réunion ou descendants directs de natifs de La Réunion : il s'agit clairement d'une discrimination basée sur le lieu de naissance et la filiation donc l'origine. Ce type de discrimination entre citoyens d'une même nation est interditpar le droit national, européen et international.
HULK, Posté
Oh les vilains jaloux. Ils sont un peu complotistes,non?