Deux soldats français ont péri ce samedi :

Tuée au Mali, Yvonne Huynh avait été affectée au RSMA de La Réunion


Publié / Actualisé
L'armée française est à nouveau endeuillée : deux soldats ont été tués au Mali. Parmi eux, le sergent Yvonne Huynh. Celle-ci avait été affectée à La Réunion au RSMA comme chef de groupe entre 2014 et 2017. Elle est la première femme de l'armée française a être tuée au Sahel. Les deux soldats ont péri dans une attaque à l'engin explosif. (Photo : Armée française)
L'armée française est à nouveau endeuillée : deux soldats ont été tués au Mali. Parmi eux, le sergent Yvonne Huynh. Celle-ci avait été affectée à La Réunion au RSMA comme chef de groupe entre 2014 et 2017. Elle est la première femme de l'armée française a être tuée au Sahel. Les deux soldats ont péri dans une attaque à l'engin explosif. (Photo : Armée française)

Ce samedi 2 janvier 2020, deux nouveaux soldats de l'armée française ont été tués au Mali : "le sergent Yvonne Huynh et du brigadier Loïc Risser, tous deux issus du 2e régiment de hussards de Haguenau, près de Strasbourg (est)" indique l'Elysée dans un communiqué. Les militaires ont succombé à une attaque à l'engin explosif artisanal.

Lire aussi : Sahel : deux soldats français tués samedi au Mali

Yvonne Huynh avait passé quelques temps à La Réunion, affectée au sein du RSMA de 2014 à 2017 en tant que chef de groupe. Âgée de 33 ans et mère d'un jeune garçon, elle est la première femme de l'armée française tuée au Sahel depuis l'intervention Serval en 2013.

Loïc Risser avait 24 ans. Un troisième soldat a été blessé mais ses jours ne sont pas en danger.

Ce drame qui vient à nouveau endeuiller l'armée française intervient cinq jours après la mort de trois autres soldats, tués dans des circonstances similaires. Leur véhicule blindé avait été atteint par un engin explosif improvisé alors qu'ils participaient à une opération dans la région de Hombori.

Lire aussi : Trois soldats français tués dans la zone des "trois frontières" au Mali

www.ipreunion.com / [email protected] avec AFP

   

2 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Franchement, pourquoi n y a t il que des soldats français pour lutter contre le djihâd dans cette immense région ? Pourquoi l'ONU ne s'en mêle pas ? Quelque chose m'échappe ....
Seuls il n y arriveront pas et nous allons continuer à compter nos morts ...
quelle tristesse ...
Macduf, Posté
Ce soir pour sa mémoire, un KASKAVELde Maximin Boyer