Bon appétit :

Epiphanie : la galette se mangera ce dimanche... ou mercredi


Publié / Actualisé
A la frangipane, au chocolat, à la pomme, sans gluten... La galette des rois s'invitera, comme chaque année, à notre table pendant ce mois de janvier. Si nous avons pris l'habitude de la déguster le second dimanche après Noël, soit le premier dimanche de la nouvelle année, nous ne respectons pourtant pas le calendrier chrétien. Traditionnellement, l'Epiphanie se célèbre en effet le 6 janvier, 12 jours après la naissance de Jésus (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
A la frangipane, au chocolat, à la pomme, sans gluten... La galette des rois s'invitera, comme chaque année, à notre table pendant ce mois de janvier. Si nous avons pris l'habitude de la déguster le second dimanche après Noël, soit le premier dimanche de la nouvelle année, nous ne respectons pourtant pas le calendrier chrétien. Traditionnellement, l'Epiphanie se célèbre en effet le 6 janvier, 12 jours après la naissance de Jésus (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Qui aura la fève cette année ? La galette des rois est une tradition bien ancrée dans la culture française : tous les ans, nous nous réunissons en famille ou entre amis afin de désigner celui ou celle qui aura la chance d’être le roi ou la reine de la journée. Pourtant, avant d’être une sorte de gros goûter familial, l’Epiphanie est une célébration chrétienne avec ses us et coutumes.

- Quand manger la galette ? -

L’Epiphanie est une fête célébrant l’arrivée des rois mages, qui, guidés par une étoile, sont allés vers la crèche où Marie venait de donner naissance à Jésus, à Bethléem. Selon la tradition, cette célébration est fixée au 6 janvier, soit douze jours après la naissance du Christ, le temps pour les rois d’arriver à destination.

Si l’on cherchait à respecter scrupuleusement le calendrier chrétien, c’est donc à cette date que nous devrions manger la galette. Cependant, au fur et à mesure des années, le 6 janvier tombant régulièrement en semaine, une réforme a transféré la date au second dimanche suivant Noël, soit quasi-systématiquement, au premier dimanche de janvier. Cette modification a ainsi permis aux familles de se réunir plus facilement.

- Une fête familiale -

Car si cette fête nous vient de la chrétienté, aujourd'hui nous en profitons surtout pour nous réunir. Les marmailles (et pas que !) y participent avec plaisir : le plus jeune des convives, caché sous la table, distribuent les parts au hasard, afin de trouver le futur roi ou reine. Cette tradition participe à rendre l'événement convivial et bon enfant.

Concernant la recette, là aussi, la galette a évolué au cours du temps. De nos jours, la galette composée de pâte feuilletée et de frangipane semble s'être imposée dans l'imaginaire collectif. Pourtant, plusieurs recettes existent : à la frangipane, briochée ou aux fruits confits. Quelle est alors la galette originelle ? A leurs débuts, les galettes des rois étaient de simples pains dans lesquels un haricot était utilisé en guise de fève. Mais progressivement, plusieurs régions ont ajouté à cette galette de pain leur spécificité.

Selon l'Internaute, "la brioche, encore en usage dans de nombreuses régions, notamment dans le sud de la France, serait donc la forme la plus traditionnelle de la galette des rois, puisqu'elle est la plus proche d'une boule de pain. Dans le Nord, mais aussi en Provence et dans le Languedoc, elle est devenue le "gâteau des rois", recouverte de sucre et de fruits confits. La frangipane quant à elle serait née au XVIIe siècle sous l'impulsion d'Anne d'Autriche et de son fils Louis XIV. La galette feuilletée aurait ainsi vu le jour à Paris, à tel point qu'elle sera un temps surnommée "la parisienne"".

Aujourd'hui, la galette des rois, consommée par 85% des Français, s'achète surtout à la frangipane (80%).

- Faire votre propre galette -

Malgré ce qu'on pourrait penser, la recette de la galette à la frangipane est simple à réaliser. Toujours selon l'Internaute, "il s'agit d'associer une pâte feuilletée à de la frangipane, autrement dit un mélange de crème pâtissière, de beurre, de sucre et de poudre d'amandes. Il est généralement admis qu'une galette des rois frangipane, outre la pâte feuilletée, est composée environ pour un quart de beurre, pour un quart de sucre et pour un quart de poudre d'amande. Une composition basique à laquelle on ajoute des œufs, du lait entier, et parfois du rhum, de l'amidon de blé ou de maïs, de la vanille ou encore des amandes." Rien ne vous empêche ensuite d'y ajouter vos ingrédients préférés, comme du chocolat, de la compote de pomme ou encore de la noix de coco.

Cette année, il sera possible de désigner les rois ce dimanche 3 janvier. Bien évidemment, rien ne nous empêchera de nous en délecter tous les jours si nous en avons envie !

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Elles sont bien belles !!!

Pour la chrétienté, la galette se mange 12 jours après la naissance de jesus . Mais comme dit dans l article ça ne tombe pas toujours en week end !!! Les calvinistes et luthériens se sont soulevés contre cette traditions qu'ils jugeaient païenne mais qui a perduré.

Pendant l'empire romain , La galette se fêtait déjà pendant les Saturnales , liées au solstice d'hiver, lorsque les jours s'arrêtent de raccourcir ... et qui donnaient lieu à 7 jours de bringue !
Et la fève aussi était présente ! Un jeton, ou un haricot donnait le pouvoir au gagnant pour la journée !!!!
Lol ... mais ça devait mal finir cette histoire ...