L'épidémie toujours en cours sur l'île :

Mayotte : un dépistage Covid en hausse ces dernières semaines


Publié / Actualisé
L'épidémie de Covid-19 est toujours en cours à Mayotte. Au cours des derniers mois un pic avait été observé en semaine 45, en lien avec plusieurs campagnes massives de dépistage. Un second pic a été observé en semaine 49 suite à la survenue de deux clusters de taille importante dans une caserne et une entreprise privée. Enfin, en semaine 53, l'augmentation de l'incidence pourrait être liée aux conséquences des congés et fêtes de fin d'année. Au cours des dernières semaines, une augmentation du nombre de tests réalisés est observée. Nous publions ci-dessous le communiqué de Santé publique France sur la situation à Mayotte. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'épidémie de Covid-19 est toujours en cours à Mayotte. Au cours des derniers mois un pic avait été observé en semaine 45, en lien avec plusieurs campagnes massives de dépistage. Un second pic a été observé en semaine 49 suite à la survenue de deux clusters de taille importante dans une caserne et une entreprise privée. Enfin, en semaine 53, l'augmentation de l'incidence pourrait être liée aux conséquences des congés et fêtes de fin d'année. Au cours des dernières semaines, une augmentation du nombre de tests réalisés est observée. Nous publions ci-dessous le communiqué de Santé publique France sur la situation à Mayotte. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Depuis le début l’épidémie, 96 clusters ont été identifiés et investigués. A ce jour, 6 clusters sont toujours en cours d’investigation et ils totalisent 41 cas : 5 clusters professionnels (2 clusters chez les forces de l’ordre et 3 clusters dans des entreprises privées dont l’une est multi-sites) et 3 clusters en milieu familial élargi.

Au cours des dernières semaines, une augmentation du nombre de tests réalisés est observée. Ce phénomène concerne notamment des personnes asymptomatiques en semaine 50 et semaine 51. Les indicateurs doivent donc être analysés avec précaution du fait des variations importantes de l'activité de dépistage en cette fin d'année : approche des fêtes familiales et voyageurs en congés.

• 618 hospitalisations des patients ayant un diagnostic Covid-19

Entre le 13/03/20 et le 05/01/21, 618 patients avec un diagnostic de COVID-19 (cas confirmés ou cas probables) ont été hospitalisés au CHM (toutes causes, toutes durées, sans notion d’imputabilité de l’infection sur l’hospitalisation). Le nombre d’hospitalisations par semaine est fluctuant : suite au pic du nombre d’hospitalisation en S50 (N=12), une diminution est observée suivie d’une nouvelle augmentation en S53 (N=11). En moyenne, au cours du mois de décembre, 9 hospitalisations par semaines étaient comptabilisées.

• 104 patients hospitalisés en service de réanimation

Depuis le début de l’épidémie, 104 patients ont été admis en réanimation avec un diagnostic de COVID-19 : 59 formes pulmonaires, 11 cas de myocardites, 34 patients dont le portage a été découvert fortuitement (figure 3). L’âge médian de l’ensemble des cas admis en réanimation était de 53 ans [40 ; 65] et 60% des patients étaient âgés de moins de 60 ans.

Parmi les patients ayant développé une forme pulmonaire de la maladie, l’âge médian était de 63 ans [52;68] pour les formes pulmonaires. La majorité des cas présentaient au moins une comorbidités (96%) : le surpoids (68% ; correspondant à une obésité pour la moitié des cas), le diabète (56%) et l’hypertension artérielle (56%). La moitié des patients ont développé un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) sous forme sévère pour la plupart d’entre eux. La durée médiane de séjour était de 9 jours [4;28].

• Surveillance des décès

Depuis le début de l’épidémie, 56 décès avec notion d’infection COVID-19 ont été répertoriés (55 cas confirmés et 1 cas probable). Il s’agissait de 41 décès au CHM (dont 26 en réanimation, 14 en médecine et 1 en UHCD), 8 décès à domicile, 5 décès en milieu hospitalier à La Réunion suite à des évacuations sanitaires et 2 décès sur la voie publique. L’âge médian des cas décédés était de 64,2 ans, 64,3% avaient plus de 60 ans. Le sex-ratio H/F des patients décédés était de 1,4 (23 femmes pour 33 hommes).

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !