En dépression résiduelle (actualisé) :

Danilo est désormais à 760 km de La Réunion


Publié / Actualisé
La Réunion est en pré-alerte jaune cyclonique en raison de la dépression Danilo, qui s'approche de nos côtes. Le stade "Je m'informe" est appliqué. Le système dépressionnaire tropical Danilo était localisé à 760 km des côtes réunionnaises ce samedi 9 janvier 2021, aux alentours de 22h. Le centre s'éloigne actuellement de l'île Rodrigues, à environ 200 km au Nord-Ouest. Il se déplace actuellement en direction sud-ouest, à une vitesse de 19 km/h. Le système devrait passer au plus près de l'île dans la soirée du 11 janvier, voire dans la nuit du lundi au mardi. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
La Réunion est en pré-alerte jaune cyclonique en raison de la dépression Danilo, qui s'approche de nos côtes. Le stade "Je m'informe" est appliqué. Le système dépressionnaire tropical Danilo était localisé à 760 km des côtes réunionnaises ce samedi 9 janvier 2021, aux alentours de 22h. Le centre s'éloigne actuellement de l'île Rodrigues, à environ 200 km au Nord-Ouest. Il se déplace actuellement en direction sud-ouest, à une vitesse de 19 km/h. Le système devrait passer au plus près de l'île dans la soirée du 11 janvier, voire dans la nuit du lundi au mardi. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)

Apparu fin décembre, loin au nord-est des Mascareignes, Danilo a atteint le stade de forte tempête tropicale il y a quelques jours, et se rapproche des Mascareignes. Son pic d'intensité a été atteint en fin de nuit du 4 au 5 janvier. Le phénomène n'a toutefois cessé de s'affaiblir, de sorte qu'il a été déclassé au stade de simple zone perturbée ce vendredi 8 janvier, c'est à dire au plus bas de l'échelle de la classification en vigueur dans le bassin. "C'est un phénomène très affaibli et désorganisé qui est actuellement présent au nord-est de l'île Rodrigues. Les éléments de prévision disponibles indiquent que, selon toute vraisemblance, sa trajectoire va s'infléchir plus sud-ouest ce week-end et l'amener à passer à proximité de l'île Maurice, puis de La Réunion, en journée de lundi (11 janvier)", déclare Météo France.

Le point d'incertitude principal concerne l'état du météore. Considérant son état actuel, Météo France annonce qu'il est exclus qu'il puisse se régénérer jusqu'à un stade de développement très avancé. Aura-t-il tout de même la capacité de renaître au moins partiellement de ses cendres? "C'est possible, mais loin d'être acquis", d'après Météo France. "Les conditions environnementales deviendront temporairement plus favorables au fil du week-end, ce qui entretient la possibilité d'une renaissance partielle. C'est le scénario actuellement privilégié, le scénario alternatif étant que le système n'ait pas la capacité de se remettre de son gros "coup de mou" actuel et demeure dans un état végétatif au cours des prochains jours."

Etant donné qu'il s'agit d'un phénomène au pire d'intensité très modérée qui viendrait à concerner La Réunion, la panique ne doit pour l'instant pas être de mise. "Il n'y a pas de menace majeure à redouter pour le département ! Si le scénario actuellement privilégié se vérifie, à savoir une dépression tropicale ou tempête tropicale modérée venant influencer l'île, il faut toutefois s'attendre à une dégradation significative des conditions météorologiques, avec un changement de temps contrastant franchement avec le temps exceptionnellement beau qui prévaut depuis quelques jours. Dans le pire des cas une dégradation pluvieuse et possiblement venteuse surviendrait lundi, avec toutefois déjà quelques arrivées nuageuses dimanche, amenant des premières pluies sur la façade sud à sud-est de l'île", précise Météo France.

Le degré de dégradation des conditions météorologiques sur l'île sera toutefois aussi tributaire de la trajectoire finale du centre du météore. Si elle le fait passer à proximité du nord du département, cela maximiserait l'influence du météore sur l'île. "Une trajectoire faisant passer le centre au sud-est de l'île, atténuerait par contre sensiblement les conséquences pour le département. Ce qui ne serait finalement pas forcément une bonne nouvelle pour La Réunion, qui attend impatiemment la pluie, après une année 2020 exceptionnellement sèche et un début de saison des pluies pour l'instant très décevant en termes de pluviométrie."

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !