Les doses finissent d'être livrées ce mercredi :

Covid-19 : le vaccin est à nos portes


Publié / Actualisé
Ce mercredi 13 janvier 2021, les 4.800 doses de vaccin anti Covid devront être arrivées à La Réunion. C'était la date limite imposée par les autorités sanitaires pour pouvoir commencer la campagne de vaccination dans les temps, à savoir dès le 15 janvier. A l'instar de la stratégie nationale, les personnes fragiles et personnels soignants en EHPAD seront prioritaires. Interrogée ce mardi, la préfecture indiquait que les doses devaient arriver "entre aujourd'hui et demain" (sic) soit entre mardi 12 janvier et mercredi 13 janvier. Impossible cependant de donner plus de détails sur le nombre de doses qui seront livrées dès ce mardi, la réserve est totale pour sécuriser l'arrivée des vaccins. (Photo d'illustration AFP)
Ce mercredi 13 janvier 2021, les 4.800 doses de vaccin anti Covid devront être arrivées à La Réunion. C'était la date limite imposée par les autorités sanitaires pour pouvoir commencer la campagne de vaccination dans les temps, à savoir dès le 15 janvier. A l'instar de la stratégie nationale, les personnes fragiles et personnels soignants en EHPAD seront prioritaires. Interrogée ce mardi, la préfecture indiquait que les doses devaient arriver "entre aujourd'hui et demain" (sic) soit entre mardi 12 janvier et mercredi 13 janvier. Impossible cependant de donner plus de détails sur le nombre de doses qui seront livrées dès ce mardi, la réserve est totale pour sécuriser l'arrivée des vaccins. (Photo d'illustration AFP)

C'est un secret bien gardé. Ce mercredi 13 janvier, les vaccins contre la Covid-19 sont censés arriver à La Réunion. Ils auraient commencé à être livrés dès ce mardi. Mais rien ne filtre.

- Vaccins sous scellés -

Les doses de vaccin anti-Covid doivent arriver "entre aujourd'hui et demain" indiquait la préfecture à Imaz Press Réunion ce mardi, soit entre le 12 janvier et le 13 janvier 2021. La date du 13 janvier avait en effet été posée comme la date limite puisque la campagne de vaccination doit débuter le 15 janvier sur l'île.

Ce sont 4.800 doses de vaccins qui vont être livrées sur notre territoire durant ces deux jours. La préfecture ne divulguera cependant aucun chiffre sur le nombre de doses livrées ce mardi et celles qui seront livrées ce mercredi, "par sécurité" nous dit-on.

La Réunion fait partie des derniers territoires ultramarins à se lancer dans la vaccination tandis que la Martinique a ouvert le bal le 7 janvier dernier. Les vaccins, une fois arrivés, seront stockés dans le super congélateur installé à La Réunion et tenu dans un lieu secret. La plus grande réserve est observée autour de cette vaccination et contactée, l'ARS n'a pas donné suite à nos questions.

Rappelons que sur le plateau de la 1ère, la présidente de l'Union régionale des médecins libéraux, Christine Kowalczyk, - contactée ensuite par la rédaction d'Imaz Press - avait critiqué ce trop grand secret autour du vaccin. "La communication a été trop complexifiée, tous ces discours précautionneux et ce phénomène de prudence n'ont pas lieu d'être", déplorait la praticienne.

Le préfet Jacques Billant a cependant indiqué en fin de journée ce mardi 12 janvier qu'il s'exprimerait devant la presse pour donner de plus amples détails sur la stratégie vaccinale à La Réunion. Cette conférence, en compagnie de Martine Ladoucette, directrice de l’ARS, et de "représentants de la communauté médicale" est prévue jeudi 14 janvier à 17h. L'occasion d'en savoir (enfin) un peu plus, la veille du début de la campagne de vaccination.

- Méfiance -

Rappelons que les premières vaccinations "seront réalisées dans les 25 EHPAD, EHPA et unités de soins de longue durée de l'île et concerneront les résidents et une partie des personnels soignants travaillant dans ces structures", comme l'avait indiqué l'ARS par voie de communiqué. Les publics cibles prioritaires seront également "les personnels soignants de plus de 50 ans, ou de moins de 50 ans présentant des comorbidités et travaillant dans l’ensemble des établissements de santé" et "les professionnels de santé libéraux de plus 50 ans, ou de moins de 50 ans présentant des comorbidités".

Il faudra cependant que l'ARS précise les modalités d'administration du vaccin. "La vaccination se fera en deux injections, espacées de 21 jours" indiquait l'agence dans son communiqué. Cela veut-il dire que les 4.800 doses comptent cette double injection et ne concerneront donc que 2.400 personnes ? Ou bien prend-on en compte cette particularité ? Cela peut tout changer, littéralement du quitte au double.

Comme l'indiquait déjà Imaz Press, le vaccin anti-Covid n'arrive pas en territoire conquis. La méfiance est toujours présente et les polémiques sont rudes à La Réunion comme ailleurs face à ce vaccin développé dans un temps record pour lutter contre la propagation du virus.

Sur l'île, le dernier bilan de l'ARS fait état de 112 nouveaux cas sur trois jours, avec une hausse des cas importés. L'île compte 9.359 cas cumulés depuis le début de l'épidémie.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Strop, Posté
Il y en a qui ne veulent pas du vaccin? TRÈS BIEN, qu'ils laissent leurs doses. Cela permettra aux autres de se vacciner plus tÃ't!