Téléréalité et fonction publique :

Paris : une enquête ouverte sur un policier participant aux "Princes et princesses de l'amour"


Publié / Actualisé
C'est une drôle d'enquête administratives qui a été ouverte par la préfecture de Paris : un policier du 16ème arrondissement de la capitale participe actuellement à l'émission de téléréalité "Les Princes et princesses de l'amour". Comme le rapporte le Parisien, la hiérarchie de Zoubir n'aurait pas été prévenue de sa participation (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
C'est une drôle d'enquête administratives qui a été ouverte par la préfecture de Paris : un policier du 16ème arrondissement de la capitale participe actuellement à l'émission de téléréalité "Les Princes et princesses de l'amour". Comme le rapporte le Parisien, la hiérarchie de Zoubir n'aurait pas été prévenue de sa participation (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le candidat aurait d'ailleurs participé à l'émission alors qu'il se trouvait en arrêt. Une situation qui a menée à l'ouverture d'une enquête administrative. La préfecture s’interroge par ailleurs sur ses activités sur TikTok, notamment sur une vidéo où le fonctionnaire cite les "avantages quand t’es flic". Parmi les " avantages " cités : " sortir sans attestation ", " choper des snaps et numéros sur les contrôles Covid " et " profiter du confinement pour aller dormir chez les sœurs ", détaille le Parisien.

Le candidat s'est défendu sur le plateau de Touche pas à mon poste, considérant qu'être policier et candidat d’une émission de télé-réalité" ne pose pas problème à condition de ne pas dévoiler sa profession à la télévision et de ne pas faire quelque chose d’indigne”. Il a par ailleurs dénoncé des dysfonctionnements au sein de l'institution, notamment des contrôles au faciès et de la xénophobie.

www.ipreunion.com / [email protected]

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !