Zot lé pa payé pou kroir, mé lé vré :

Hommes torses nus, Princes de l'amour et sah moussa


Publié / Actualisé
Décidément, les émissions de télé-réalité ne finissent pas de nous étonner. Entre l'équipe des Anges qui affirme avoir vu des hommes torses nus et armés de machettes se balader en ville, et le policier qui a déclenché la colère de sa hiérarchie en participant aux Princes de l'amour, la télévision n'en finit plus de nous amuser (Capture écran Twitter/L'Equipe)
Décidément, les émissions de télé-réalité ne finissent pas de nous étonner. Entre l'équipe des Anges qui affirme avoir vu des hommes torses nus et armés de machettes se balader en ville, et le policier qui a déclenché la colère de sa hiérarchie en participant aux Princes de l'amour, la télévision n'en finit plus de nous amuser (Capture écran Twitter/L'Equipe)

"Des personnes torse nu avec des machettes dans la rue" et pourquoi pas des extraterrestres sur le Barachois ?

L'affaire des Anges ne cesse de faire parler dans les médias locaux et nationaux. Ce dimanche 17 janvier 2021, c'est le journal Le Parisien qui titre "Une semaine en enfer avec les Anges" et rapporte que des "personnes torse nu avec des machettes prêtes à en découdre" se baladaient dans la ville, à La Réunion. Chez Imaz Press, on se dit qu'il est peut-être temps d'arrêter le délire

• Paris : une enquête ouverte sur un policier participant aux "Princes et princesses de l'amour"

C'est une drôle d'enquête administratives qui a été ouverte par la préfecture de Paris : un policier du 16ème arrondissement de la capitale participe actuellement à l'émission de téléréalité "Les Princes et princesses de l'amour". Comme le rapporte le Parisien, la hiérarchie de Zoubir n'aurait pas été prévenue de sa participation

Le candidat aurait d'ailleurs participé à l'émission alors qu'il se trouvait en arrêt. Une situation qui a menée à l'ouverture d'une enquête administrative. La préfecture s’interroge par ailleurs sur ses activités sur TikTok, notamment sur une vidéo où le fonctionnaire cite les "avantages quand t’es flic". Parmi les " avantages " cités : " sortir sans attestation ", " choper des snaps et numéros sur les contrôles Covid " et " profiter du confinement pour aller dormir chez les sœurs ", détaille le Parisien.

• Le journal L'Equipe fan de foot, de jeu de mot et de samoussas

Après le match opposant le Bayer Leverkusen au Borussia, le journal L'Equipe a félicité à sa manière le joueur Moussa Diaby. Le moins que l'on puisse dire c'est que le community manager du quotidien sportif aime les jeux de mots... et les samoussas

En grève depuis le 8 janvier 2021 après l’annonce d’un plan de sauvegarde prévoyant la suppression d’une cinquantaine de postes, le journal L’Equipe continue d’alimenter ses réseaux sociaux pour notre plus grand plaisir.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !