Il y a 80.000 diabétiques à La Réunion :

Au CHU, avec le pancréas artificiel, une prise en charge du diabète innovante et unique en Outre-Mer


Publié / Actualisé
Le CHU de La Réunion fait partie des cinq centres "test" en France et est le seul centre ultramarin pour la mise en place du système Minimed 780G, conçu pour faciliter la prise en charge de traitement insulinique des personnes souffrant de diabète (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com)
Le CHU de La Réunion fait partie des cinq centres "test" en France et est le seul centre ultramarin pour la mise en place du système Minimed 780G, conçu pour faciliter la prise en charge de traitement insulinique des personnes souffrant de diabète (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com)

"A La Réunion, sur 80.000 personnes diabétiques, environ 10% sont atteintes du diabète de type I. Moins connu que le type II, le diabète de type I est une maladie auto-immune dont la conséquence est le dysfonctionnement du pancréas et par conséquent, la non-sécrétion d’insuline dans le corps.

Le traitement de cette forme de la pathologie est donc basé sur l’insulinothérapie, c’est-à-dire l’injection quotidienne de plusieurs doses d’insuline ou par l’administration continue de l’hormone via les pompes à insuline. Son objectif est d’éviter le développement des complications à long terme (infarctus, AVC, insuffisance rénale chronique, cécité, amputations etc.) et des complications aiguës qui peuvent survenir lors de la modification du rythme de vie (hypoglycémie, acidocétose).

Afin d’équilibrer le diabète, les patients doivent adapter le traitement plusieurs fois par jour en fonction de résultat du taux de sucre dans le sang. Ceci constitue une charge mentale importante pour les patients et leurs proches, altère la qualité de vie et nécessite une éducation continue avec un suivi très régulier.

Afin de faciliter la prise en charge de traitement insulinique, des systèmes semi-autonomes ont été développés depuis plusieurs années. Ils sont nommés communément "pancréas artificiel" ou "boucle fermée = BF" ce qui désigne la réunion de trois matériels : une pompe à insuline externe, un dispositif de mesure continue du glucose, un système d’intelligence artificiel.

Ces systèmes permettent d’ajuster en permanence les doses d’insuline au besoin du patient avec un minimum d’intervention nécessaire de ce dernier (hormis l’information concernant la composition des repas).

Ces systèmes ont connu un développement impressionnant ces dix dernières années. Les essais cliniques ont démontré leur efficacité et sécurité dans des conditions de vie libre et non supervisée pendant plusieurs mois. Cette amélioration du contrôle métabolique qui va de pair avec une satisfaction accrue des patients et de leurs proches marquée surtout par une réduction de l’anxiété et de la charge mentale liée au diabète, pourrait faire du "pancréas artificiel" dans un avenir proche, le traitement de référence du diabète de type I.

Grâce à la collaboration avec la société Medtronic, le CHU de La Réunion fait partie des cinq centres "test" en France et est le seul centre ultramarin pour la mise en place du système Minimed 780G. Cinq patients hospitalisés au CHU Nord et atteints du diabète de type I ont bénéficié de cette innovation hier. Ce traitement innovateur requiert une formation intensive du patient. Ces patients resteront hospitalisés du lundi au vendredi afin de bénéficier d’une éducation thérapeutique leur permettant de maîtriser le dispositif.

- Lancement du site internet www.prediabrun.re pour étudier le pré-diabète de type II -

En novembre 2020, le CHU de La Réunion dressait le premier bilan du lancement de l’étude de recherche "PrédiabRun" menée par les Professeurs Estelle Nobecourt et Catherine Marimoutou, en collaboration avec l’Université de la Réunion et avec le soutien de partenaires multiples.

A ce jour, 225 patients sont inclus dans l’étude et 73 médecins traitants y participent. L’objectif à atteindre est de 2.000 patients et 200 médecins investigateurs. Pour sensibiliser la population réunionnaise et l’ensemble des professionnels de santé concernés, le site internet est aujourd’hui fonctionnel. Un Quizz est même à disposition afin de calculer votre risque de développer un diabète de type II."

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !