L'agent a également reçu des menaces de mort (actualisé) :

La Montagne : un policier agressé au couteau


Publié / Actualisé
Un policier a été agressé ce dimanche 31 janvier 2021 dans la soirée, à la Montagne (Saint-Denis). Celui-ci est intervenu en civil sur un accident de la circulation dans lequel était impliqué un conducteur alcoolisé. Celui-ci a tenté de prendre la suite et s'en est pris violemment au policier à l'aide d'un couteau récupéré dans son véhicule. L'agent a reçu un coup à la tête. Une enquête est en cours. L'unité SGP police Réunion dénonce cette agression et réclame une peine maximale pour l'agresseur présumé. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Un policier a été agressé ce dimanche 31 janvier 2021 dans la soirée, à la Montagne (Saint-Denis). Celui-ci est intervenu en civil sur un accident de la circulation dans lequel était impliqué un conducteur alcoolisé. Celui-ci a tenté de prendre la suite et s'en est pris violemment au policier à l'aide d'un couteau récupéré dans son véhicule. L'agent a reçu un coup à la tête. Une enquête est en cours. L'unité SGP police Réunion dénonce cette agression et réclame une peine maximale pour l'agresseur présumé. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Ce dimanche 31 janvier dans la soirée, aux alentours de 21h30, un policier est intervenu en civil sur un accident de la route. L'un des conducteurs étant manifestement alcoolisé, le policier lui demande d'attendre sur place mais l'individu prend la fuite.

C'est alors que l'agent décline sa fonction et lui intime l'ordre de s'arrêter. Une personne - qui pourrait être l'individu en question, mais cela reste à préciser - se précipite à sa voiture pour récupérer un couteau et s'en prend au policier. L'agent a reçu un coup à la tête. Le conducteur saoûl lui lance également des insultes et des menaces de mort. Toute la scène se déroule devant les yeux de la femme du policier et de son enfant d'un an et demi.

L'agent a été hospitalisé et sa blessure au crâne a nécessité 6 points de suture. Le policier devait porter plainte dans la matinée ce lundi, suite à son hospitalisation, mais a fait un malaise au commissariat. Il y est retourné en fin de journée pour faire sa déposition. Sa famille devrait également être entendue dans le cadre de l'enquête. Tous trois sont en état de choc. Il n'y a pas de lien avéré entre l'agresseur présumé et le policier, rien ne laisse penser pour l'heure qu'ils se connaissaient.

Le syndicat SGP police indique que le policier est "extrêmement choqué". Blessé au front, son état ne lui a pas encore permis de porter plainte. "UNITE SGP POLICE apporte tout son soutien à notre collègue et à sa famille" déclare le syndicat par voie de communiqué. "UNITE SGP POLICE réclame une peine maximale concernant l’auteur des faits et tout agresseur de policier. Faut-il attendre un drame pour voir la tolérance zéro s’appliquer! Unité SGP POLICE exige protection et reconnaissance pour les policiers."

Ce n'est donc pas la simple agression qui est mise en avant ici mais le motif de tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Yab les fier, Posté
Alcool... Violence... Pas de respect pour les autorités.. Alcool au volant... C'est ça la société dans laquelle on vit. C'est moche, c'est déprimant. La Réunion les fini arrive vilain. N'a trop vantards, assistés et paresseux... Nos ancêtres y doivent rougir en regardant à nous
Cousin, Posté
la loi est la même pour tous il faut arrêter les privilèges pour les policiers
THOR, Posté
Oui et ? quand ils éborgnent un manifestant on n'en fait pas tout un plat !
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
La personne qui a bu n'anticipe pas toujours les conséquences de ses actes, mais heureusement tous les alcooliques ne sont pas violents !!!
Donc l'alcool n est ni nécessaire ni suffisant pour qu Â'une agression se produise .

Il existe maintenant un irrespect total envers les institutions et c'est très inquiétant.